Articles

Les vétérinaires s’y mettent aussi

publié le 04/02/2016 à 09:44
Les vétérinaires s’y mettent aussi

Eh oui, il n’y a pas que les humains qui méritent la médecine alternative. Les animaux aussi ! Une pratique qui se répand de plus en plus, et qui, contrairement à la médecine conventionnelle, ne suscite pas la méfiance maladive des titulaires de diplômes universitaires.


Les vétérinaires seraient-ils plus humains que les autres médecins ? Moins acharnés à tester de nouveaux protocoles ou à administrer des "remèdes de cheval" ? Même le langage familier devra finir par changer ses habitudes…

On retrouve la médecine naturelle appliquée aux animaux aussi bien au Québec qu’en France. Selon Céline Gastinel-Moussour, elle a de grands mérites dans le traitement des affections quotidiennes, mais aussi pour remédier au stress, au tracas et à l’agressivité de nos amis à plumes et à poils. Et elle est aussi efficace contre leurs problèmes de peau !

Une telle approche peut aussi accompagner des pathologies plus lourdes, comme les maladies cardiaques, dont les médicaments entraînent une désorganisation du métabolisme animal.

Céline Gastinel-Moussour a d’ailleurs écrit deux livres à ce sujet : Le b.a.-ba des plantes pour mon chat, et Des plantes et des soins pour mon animal de compagnie. Deux livres que les amoureux des animaux gagnent à compter dans leur bibliothèque !

Enfin, les animaux ne sont pas exclus des médecine naturelles applicables aux hommes ! On trouve ainsi désormais des professionnels de Shiatsu équin, une discipline originale née en 1994 aux Etats-Unis, qui permet de soigner les chevaux en les rééquilibrant psychologiquement et physiquement.

Une belle initiative qui n’hésite pas à nous rappeler, si nous n’en étions pas déjà persuadés, qu’en termes de sensibilité, les animaux sont nos égaux.

Gary Laski

 


Trouver un thérapeute en Vétérinaire phytothérapeute près de chez moi