Articles

Vous avez dit quantique ?

publié le 29/03/2016 à 09:33
Vous avez dit quantique ?

Dès qu’on dit thérapie quantique, ça a l’air compliqué. Mais comme ce qui a l’air compliqué l’est moins qu’il n’y paraît, ça ne peut qu’être intéressant. La physique, on en a tous fait au collège : ce sont des formules qui expliquent, par exemple, comment tombent les pommes. Ou du moins comment l’objet qui s’appelle pomme fait ce que nous appelons « tomber », par un principe que nous appelons la gravité.


La physique, on en a tous fait au collège : ce sont des formules qui expliquent, par exemple, comment tombent les pommes. Ou du moins comment l’objet qui s’appelle pomme fait ce que nous appelons « tomber », par un principe que nous appelons la gravité.

Mais du point de vue de la nature, il n’existe que des atomes plus ou moins liés entre eux, et du vide. Or le comportement des atomes ne peut réellement être expliqué que par ce qui se passe autour d’eux et en eux. Mais cela se produit à un niveau si microscopique que nous n’y voyons pas grand-chose, et que ce qu’on y voit va trop vite pour qu’on puisse l’expliquer parfaitement.

Du coup, on invente des modèles mathématiques pour faire coïncider les pommes qui tombent et ce qui se passe dans les atomes : c’est ça la mécanique quantique. Elle permet aussi d’élaborer des théories concernant le comportement de certains phénomènes célestes lointains, et notamment la création de l’univers.

Notre corps étant composé d’atomes lui aussi, il a des comportements parfois inexplicables, comme des guérisons ou des affections subites, par exemple.

Les thérapeutes quantiques estiment donc que notre santé dépend, au-delà des fonctions attribuées à nos organes, d’une communication lumineuse entre nos cellules, qui s’opère en-deçà du niveau moléculaire.

La thérapie quantique se pratique, comme la radiologie, à partir d’appareils, dits de biofeedback, capables de déterminer les activités thermiques et électriques de différentes parties du corps. Cela permet au praticien d’élaborer un diagnostique et de proposer des traitements.

Cette thérapie visionnaire n’en est encore qu’à ses débuts, et il est certain que nombre de chercheurs en attendent trop, estimant qu’un jour il n’y aura de thérapie que quantique, et que cette pratique sera capable de tout soigner. Mais tout bon praticien sait que son mérite dépend des résultats qu’il obtient.


Gary Laski

 


Trouver un thérapeute en Thérapie Quantique près de chez moi