Articles

Ce que nous raconte l’œil

publié le 30/05/2016 à 14:09
Ce que nous raconte l’œil

L’iridologie est une discipline injustement méconnue. Pour elle, en un mot, notre œil est à lui seul un carnet de santé. Tous nos maux, présents, passés et futurs s’y trouvent archivés. Cette carte est surtout d’une aide précieuse pour les naturopathes, afin de déterminer le « terrain » de la personne.


Tous nos maux, présents, passés et futurs s’y trouvent archivés. Cette carte est surtout d’une aide précieuse pour les naturopathes, afin de déterminer le « terrain » de la personne.

Vous ne le savez peut-être pas. Toute la naturopathie dépend de la notion de « terrain », c’est-à-dire une définition de l’état de santé de la personne, tant du point de vue de sa nature que de son évolution. Voilà pourquoi un nombre croissant de naturopathes se forment en iridologie.

Du point de vue de l’iris, chaque personne est complètement différent, mais on peut déceler des types de « constitution ».

Par exemple, une constitution lymphatique est perceptible par une collerette claire de l’iris. Elle est caractéristique d’une sensibilité exagérée du système lymphatique. Celle-ci peut se traduire par des inflammations des amygdales, de la trachée des poumons, des muqueuses…

Les autres « constitutions » sont appelées « lymphatique hydrogénoïde »,  « neurogène », « hématogène », ou encore « biliaire ».

Le diagnostic s’effectue alors à partir d’un détail minutieux des différents éléments qui composent l’iris, ainsi que le prolongement des anomalies dans la sclère (la partie blanche de l’œil). Ces éléments peuvent aussi bien être les tâches, les nuages, les effacements de la trame, la collerette, les creux, les lacunes, les pigmentations ou la position de la pupille.

C’est une véritable science de l’œil que nous propose l’iridologie. Cette discipline nous enseigne beaucoup sur nous-mêmes. Et après tout, pourquoi se priver d’une nouvelle méthode d'analyse ?


Gary Laski

 


Trouver un thérapeute en Iridologie près de chez moi