Articles

Maigrir avec l’acupuncture

publié le 16/08/2017 à 00:00
Maigrir avec l’acupuncture

L’acupuncture est aujourd’hui rentrée dans les mœurs. Même si elle reste un art encore auréolé d’exotisme, il est facile désormais de trouver un praticien dans une grande ville. Récemment, une étude hongkongaise a prouvé son efficacité en termes de perte de poids. Une très bonne nouvelle !


L’acupuncture, une thérapie aux multiples facettes

L’acupuncture, nous la connaissons surtout pour deux de ses bienfaits : sa capacité à pouvoir nous débarrasser de douleurs persistantes, et celle de nous permettre d’arrêter de fumer.

Cela exige bien entendu, comme pour toute médecine, allopathique ou traditionnelle, un certain effort du patient, une volonté de guérir. L’acupuncture n’est pas une thérapie de la parole, mais du corps.

Justement, la force de cette thérapie millénaire est de faire mieux circuler l’énergie à travers notre corps, ce monde à lui tout seul. Or les problèmes de poids que nous pouvons avoir, ne sont pas sans rapport avec ce manque de circulation de notre énergie intérieure, particulièrement à mesure que nous prenons de l’âge. 

Une étude scientifique sur l’efficacité de l’acupuncture

C’est un mouvement qui s’étend sur plusieurs décennies, mais qui prend chaque jour de l’ampleur. Les thérapies alternatives et naturelles sont de plus en plus nombreuses à être le sujet d’études pour prouver leurs bienfaits sur la santé.

La récente volonté de l’Etat chinois de promouvoir sa médecine traditionnelle, notamment à l’étranger, permet à ce type d’initiative de voir le jour. Bien sûr, il est possible de renvoyer dos à dos les études commandées par les laboratoires pharmaceutiques pour discréditer les médecines naturelles, et celles qui en font la promotion. Mais une étude scientifique reste une étude scientifique, et faute de financer une rechercher contraire, force est de constater les résultats obtenus.

Loin d’être mirobolants, ils sont tout de même encourageants. Sur un panel de femmes en surpoids entre 18 et 68 ans, l’étude en double aveugle, c’est-à-dire où la moitié des participants a été soumis à un placébo, a établi que l’acupuncture avait permis une perte de poids de deux kilos et demie en moyenne. Tout ça en 16 séances, réparties sur 8 semaines.

Selon les chercheurs, c’est en stimulant la production de certaines hormones (sérotonine, beta-endorphine) grâce aux points d’acupuncture, que ces résultats pour le moins encourageants ont pu être obtenus.

Aussi, si l’acupuncture reste une médecine qui peut remettre en marche la circulation de nos énergies – et de notre chimie intérieure – elle nous enseigne également que les méfaits de notre mode de vie contemporain troublent durablement notre organisme. Les perturbateurs endocriniens, la nourriture industrielle sont absolument à éviter, si nous voulons rester en bonne santé.   

 

Gary Laski
 


Trouver un thérapeute en Acupuncture près de chez moi