Articles

Ça vous tente, une formation au shiatsu ?

publié le 13/12/2017 à 00:00
Ça vous tente, une formation au shiatsu ?

Derrière le nom plutôt exotique de Shiatsu, il y a une technique millénaire de massage venue de Chine (comme toute la médecine extrême-orientale), et passée par le Japon. Cette pratique gagne chaque jour plus d’adeptes, et les formations sont aujourd’hui nombreuses, pour s’y initier ou en faire son métier.


Le shiatsu acquiert ses lettres de noblesse

Le shiatsu, c’est un type de massage issu de la médecine traditionnelle chinoise.

Celle-ci a pour principe fondamental la circulation du flux vital (le qi) dans le corps. En occident – peut-être pour ne pas confondre ce flux avec le sang – nous parlons d’énergie, ce qui laisserait croire que notre corps est une sorte de pile… Mais assurément, toute énergie n’est pas nécessairement électromagnétique.

Le massage shiatsu permet donc d’harmoniser la circulation de l’énergie vitale, nécessaire au bon fonctionnement du corps. Cette technique est apparue au Japon en même temps que la conversion au bouddhisme et l’arrivée de l’écriture, au début du moyen-âge.

Les Japonais, comme de tous les savoir-faire, en ont fait un art. Bien des aveugles, plus sensibles de leurs mains, sont devenus des spécialistes de cette discipline (anma) au point que l’on a fini par les appeler par le même nom.

Avec l’ère Meiji et l’arrivée de la méthode scientifique au Japon, à la fin du XIXe siècle, le Shiatsu s’est retrouvé marginalisé comme un art médicinal ancien, donc archaïque. En concurrence avec les techniques de massage occidentales, il s’est adapté à un nouveau public puis a, à son tour, fini par s’exporter.

Formation au shiatsu, combien de temps ?

C’est une question que l’on est en droit de se poser. On peut facilement trouver des stages. Par exemple, l’école Cassiopée propose 5 jours de formation, entre 800 et 1000€. Sur devenir-therapeute.fr, vous trouverez une vingtaine d’établissements prêts à vous former.

Mais l’essentiel, avant de vous former à une technique de massage est de savoir dans quel but vous faites cette démarche.

Acquérir une compétence de thérapeute, même si c’est pour en faire profiter famille et amis, relève tout de même d’un parcours spirituel. Même lorsqu’il s’agit uniquement du corps. Aussi, il y a formation et formation.

Ainsi, si vous désirez faire du massage thérapeutique votre métier et que vous n’avez jamais massé que vos proches, le mieux est de suivre une formation complète dans une école reconnue.

En ce sens, le shiatsu relève d’une spécialisation à laquelle le thérapeute (apprenti ou confirmé), peut parvenir par deux chemins : soit celui du massage thérapeutique, que peut déjà compléter une formation de kiné ; soit celui des médecines traditionnelles chinoises. Car, même si le shiatsu est une discipline japonaise, ses fondements intellectuels et spirituels restent chinois.

N’attendez donc pas qu’une formation de cinq jours, même intensive, fasse de vous un professionnel du shiatsu si vous n’entendez rien à la circulation des énergies ou à la manipulation des membres. Le shiatsu est une discipline pointue : elle demande un véritable travail de fond en amont.
Sans compter qu’être thérapeute, c’est affiner son savoir-faire année après année, patient après patient.


Gary Laski


Trouver un thérapeute en Shiatsu près de chez moi