Articles

C’est décidé, je m’épouse

publié le 13/06/2018
C’est décidé, je m’épouse

Nathalie Lefèvre directrice des programmes et animatrice à Radio Médecine Douce, vient de publier son premier livre, C’est décidé je m’épouse. Cet ouvrage nous propose de reconstruire nos relations intimes sur une base saine : l’amour de soi. Un simple geste, en forme d’auto-épousailles, permet ainsi d’éviter bien des attachements douloureux, et quelques fois sans issue.


La dépendance affective, vous connaissez ?

Plus le mariage a été désacralisé, plus le couple a été sacralisé. Le mariage permettait quelques fois de prendre des distances, de laisser un espace de liberté entre homme et femme. Le couple, informel, n’a pas de modèle. Et il tourne parfois à la fusion, ou du moins au besoin de l’un des partenaires de fusionner – c’est la dépendance affective.

Lorsqu’on parle de ça, du couple comme d’une drogue, cela paraît disproportionné. C’est pourtant le cas de bon nombre de nos contemporains. Et les jeunes générations, qui se construisent une vie sentimentale avec moins de repères encore que les précédentes, y sont plus enclines.

Il suffit quelques fois que l’un des deux ne veuille pas la séparation, pour que l’autre ne se sente pas le courage de lui dire non. Le couple devient alors une prison.

Mais que cherchons-nous, lorsque nous devenons accros à l’autre ? A combler nos failles, nos manques, et ces défauts, ces imperfections que nous n’arrivons pas à accepter. Finalement, nous projetons sur l’autre tout ce que nous n’arrivons pas à être. Et il arrive bien souvent que nous nous retrouvions seuls, abattus, après une relation où aucun des deux n’a trouvé ce qu’il cherchait.

N’est-il pas temps d’apprendre à nous aimer, à nous accepter tels que nous sommes ? Pour enfin faire de notre prochaine relation une union créative et enrichissante ?

Nous aimer nous-mêmes, pour aimer l’autre

C’est là tout le propos de Nathalie Lefèvre. Si nous n’arrivons pas à nous accepter, nous serons toujours déçus de l’autre, et même des autres, parce que nous en attendrons toujours trop. Aimer, ce n’est pas seulement aimer l’autre comme soi-même, mais cela commence par accepter l’autre comme on s’accepte.

Cela implique un certain parcours, un travail sur soi, et aussi de retrouver un enthousiasme et une positivité. Nous ne serons jamais parfaits, nous ne serons jamais l’équivalent de ces modèles que l’on nous expose partout, à longueur de temps. Eux-mêmes ne sont pas ce que l’on nous en montre, et vous n’avez pas attendu le dernier magazine people pour le savoir.

Nathalie Lefèvre nous guide, tout au long de ce livre, pour nous aider à progresser dans cette acceptation de nous-même. C’est décidé je m’épouse est un remède à cette quête de performance et de perfection qui caractérise la société contemporaine.
Ce livre nous aide à nous libérer de la tyrannie de la perfection. Celle que nous nous imposons jusque dans nos moments les plus intimes, en noircissant simplement notre regard sur les autres, le monde et nous-mêmes.

A un moment, il nous faudra décider de voir la beauté en nous-mêmes. C’est le moment où nous accepterons de nous passer la bague au doigt.


Camille Dubois