Articles

Le 1er octobre, c’est la Journée mondiale de l’habitat

publié le 01/10/2018
Le 1er octobre, c’est la Journée mondiale de l’habitat

Vivre en paix, en sécurité et avec dignité est un droit fondamental que rappelle la Journée mondiale de l’habitat. L’événement nous invite aussi à poser un regard neuf sur ce que l’on peut faire pour améliorer facilement son bien-être à la maison.


Chaque premier lundi d’octobre est l’occasion de célébrer la Journée mondiale de l’habitat en France, mais aussi au Mexique, en Inde, en Angola, aux États-Unis, en Pologne et dans de nombreux pays. Une date désignée par l’Assemblée générale des Nations Unies pour étudier, partout dans le monde, les problèmes de l’urbanisation galopante et son impact sur l’environnement et la pauvreté.

Partager la ville, un enjeu planétaire

La Journée mondiale de l’habitat a été lancée en 1986 à Nairobi. C’est à nouveau dans la capitale kenyane que l’ex-ministre du Territoire et du Logement de Tanzanie, Anna Tibaijuka, avait rappelé en 2004 : « Nous vivons une ère d’urbanisation rapide où près de la moitié de la population des pays en développement et les trois quarts de la population des pays développés vivent et travaillent dans les villes. »
Ce constat et cette journée sont l’occasion pour la communauté internationale de réfléchir à l’avenir de l’habitat humain. Chaque année, un thème met en lumière une priorité : la qualité de l’air, les espaces verts urbains, la gestion des déchets…
En marge de la Journée mondiale de l’habitat, l’Alliance Internationale des habitants a lancé une campagne de lutte contre les expulsions des plus démunis. Objectif : améliorer les conditions de logement de 100 millions de personnes d’ici 2020, et lutter contre l’urbanisation croissante isolant de plus en plus de mal-logés sur tous les continents.

Offrir un check-up à sa maison

Art de vivre ancestral, le feng shui chinois considère que chaque habitation porte une énergie unique qu’il est possible d’équilibrer pour favoriser le bien-être de ses occupants. Si l’on sait, par exemple, que les miroirs sont utiles pour agrandir une pièce, on sait moins qu’ils sont capables de stopper les énergies néfastes ! Ou qu’un carillon – idéalement en bois – possède, outre un effet équilibrant et apaisant, le pouvoir de chasser les mauvaises vibrations à l’entrée d’une maison…
Ne laisser entrer que le meilleur, c’est aussi la mission de la géobiologie, une pratique discrète qui scanne les champs magnétiques et électriques du réseau tellurique, notamment les courants d’eau souterrains et les failles géologiques, pour analyser la santé d’un logement.
Problèmes de sommeil, anxiété ou maux de tête : quand le mal-être s’installe alors que le corps ne semble pas malade, il peut être utile de prendre le pouls de son home, sweet home. Des praticiens spécialistes peuvent vous aider à réharmoniser votre lieu de vie et préserver la qualité de vie de toute la famille, au quotidien.


Camille Dubois


Trouver un géobiologue près de chez moi
Trouver un praticien en feng shui près de chez moi