Articles

Après les fêtes, évitez la défaite

publié le 07/01/2019
Après les fêtes, évitez la défaite

Vous avez lâché prise pendant les fêtes, et vous avez eu raison ! En Médecine traditionnelle chinoise, on considère que l’excitation et les réjouissances peuvent aussi faire des dégâts ; alors en début d’année, quelques règles d’hygiène de vie s’imposent.


Traditionnellement célébrées avant les restrictions du plein hiver puis le jeûne du Carême, les fêtes de fin d’année font du bien, mais laissent des traces. D’autant que, de nos jours, à cette période de bombance succède souvent un début d’année bien chargé. « Gueule de bois », fatigue, foie en surrégime, agitation mentale… pour éviter un coup de mou et démarrer 2019 en pleine forme, suivez les conseils d’une médecine douce qui a fait ses preuves.

Passer en mode yin

La course aux préparatifs, les excès gourmands ou les tensions familiales autour de la table génèrent un « excès de feu » qui n’a rien de naturel pour l’organisme durant la saison froide. En médecine chinoise, cette fin du cycle annuel est un temps de pause, à l’image de la nature qui hiberne. Nommé grand yin, c’est le temps de l’intériorité par excellence. Il est associé à l’élément Eau et au système Rein où est stocké le qi, l’énergie vitale. Alors, quand les lumières de la fête sont éteintes, il est temps de restaurer son biorythme en faisant le plein d’énergie intérieure.

La recette tient en un mot : dormir. L’hiver, votre corps a besoin de plus de sommeil, alors écoutez-le ! Couchez-vous tôt (avant 23 h), limitez les écrans le soir qui bloquent la sécrétion de mélatonine et dérèglent l’endormissement et réservez-vous des rituels cocooning, comme une tisane de racines de kudzu (Pueraria lobata). Cette plante originaire de Chine est réputée aider à réduire la consommation d’alcool et apaiser les nausées. En la combinant avec un massage des tempes à l’huile essentielle de menthe poivrée (une goutte), on atténue les maux de tête et le brouillard mental.

Chassez la bile

On connaît la place centrale réservée au foie dans la médecine traditionnelle chinoise : le plus grand organe solide du corps intervient en effet dans plus de 300 fonctions vitales. C’est lui qui élimine les toxines de la bonne chère et se charge de stocker l’énergie sous forme de sucre en cas de besoin. Pour l’aider dans son travail, faites plus que boire un jus de citron chaud le matin : misez sur l’artichaut en tisane dépurative ou compléments alimentaires. Cette plante soutient l’action du foie grâce à ses dérivés polyphénoliques, et joue un rôle essentiel dans l’élimination hépato-biliaire. Pour les Chinois, le foie est aussi l’organe de la colère.

Qu’on les passe entouré des gens que l’on aime – ou pas –, les fêtes de fin d’années cristallisent notre rapport aux autres, à la société et à la famille. Pour repartir sur des relations sereines, la rhodiole est la bienvenue. Elle va réguler l’humeur et favoriser la résistance au stress. Vous pouvez souffler, les fêtes sont passées…


Références
http://www.atctoxicologie.fr/images/Dossier/LES_PLANTES/20170113_La_Sagesse_des_Plantes_V-13jan2017.pdf (cf. 3.2 “Réduction de la consommation d’alcool»)
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUPHA_T_2013_HENRY_FRANCOIS-XAVIER.pdf (page 45)


Lucile de La Reberdière


Trouver un praticien en médecine traditionnelle chinoise près de chez moi