Articles

Une Journée du sommeil pour réveiller les consciences

publié le 07/03/2019 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Une Journée du sommeil pour réveiller les consciences

Quand le manque de sommeil s’accumule, il finit par faire le lit de nombreuses maladies chroniques. La Journée du sommeil, le 22 mars, est l’occasion de s’informer pour apprendre à mieux se reposer.


Un être humain passe un tiers de son existence à dormir. Bien plus qu’une étape vitale de récupération d’énergie, le sommeil est la clé de voûte d’une bonne santé. Garant de l’immunité, protecteur cardio-vasculaire, il réduit l’anxiété, préserve la mémoire, permet aux tissus de se régénérer et à l’inconscient de libérer ses précieux messages par l’entremise des rêves.

Le manque de sommeil abîme l’ADN

D’après l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), un quart des Français souffrirait d’un manque de sommeil. Conséquences : fatigue, difficultés à se concentrer, troubles de l’humeur, risques d’accident et d’infection, prise ou perte de poids ou encore dépression. Une équipe de chercheurs de l’université de Hong Kong vient de démontrer que le manque de repos nocturne pouvait également nuire à l’ADN. Pour cette étude, 49 médecins ont été séparés en deux groupes : le premier travaillait de nuit trois fois par mois minimum, le second n’y était pas contraint. Des prélèvements sanguins sur l’ensemble des cobayes ont révélé que les médecins d’astreinte présentaient plus de « cassures » dans leur ADN et que la réparation de celles-ci s’opérait beaucoup plus lentement.

Ouvrir les yeux sur notre mode de vie

Pour l’INSV, les mutations rapides que connaît notre société depuis une trentaine d’années ont un impact direct sur la qualité de nos nuits. Omniprésence des écrans, relations humaines virtuelles, travail le dimanche, télétravail, dématérialisation des procédures… Ces révolutions technologiques censées nous aider ont induit une réduction du temps de sommeil, notamment chez les enfants et les adolescents. Cette année, l’Institut posera la question de l’impact du mode de vie sur le sommeil. Rencontrez des spécialistes partenaires partout en France lors des portes ouvertes des centres du sommeil et découvrez de nombreux autres événements.

19e Journée du sommeil - 22 mars 2019
Plus d’infos sur le programme sur www.villagesommeil.org

 

Référence
“The effect of sleep deprivation and disruption on DNA damage and health of doctors”, V. Cheung, V. M. Yuen, G. T. C. Wong et S. W. Choi, dans Anaesthesia, janv. 2019
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/anae.14533