Articles

Limiter la progression infectieuse de la maladie de Lyme

publié le 06/05/2019
Limiter la progression infectieuse de la maladie de Lyme

Transmise par des tiques, la borréliose de Lyme déjoue toutes les stratégies du système immunitaire. Mais si la nature attaque, elle répond aussi… Voici quelques solutions pour endiguer l’infection.


Lorsque la tique infectée par Borrelia burgdorferi suce le sang humain, la bactérie remonte le système digestif puis s’incruste dans le derme, causant des troubles chroniques en cascade. Fatigue, dégâts cutanés, douleurs musculaires, arthrite – particulièrement aux genoux – ou encore problèmes neurologiques tels que la méningite sont constatés. D’après l’Institut de veille sanitaire, cette maladie infectieuse touche près de 30 000 nouvelles personnes chaque année.

Prévention et huiles essentielles en traitement d’attaque

Avant de partir battre la campagne, veillez à porter des vêtements longs que vous aurez au préalable vaporisés d’un répulsif. À la maison, inspectez-vous de la tête aux pieds (et vos enfants, notamment lorsqu’ils rentrent de colo).

Si vous trouvez une tique, retirez-la à l’aide d’une pince à tique en la tournant sur elle-même. Désinfectez la zone avec une goutte d’huile essentielle de lavande officinale ou de tea tree, plantes reconnues pour leur pouvoir anti-infectieux.

Quand les troubles s’installent dans la durée

Les antibiotiques prescrits par la médecine conventionnelle ne parviennent pas toujours à soulager les malades. Face au vide allopathique, de plus en plus de personnes se tournent vers des solutions naturelles qui apaisent les symptômes et peuvent soutenir l’action des médicaments.

C’est le cas de l’élixir floral d’échinacée. Recommandé en cas d’affaiblissement du système immunitaire, il aide à retrouver l’équilibre psycho-émotionnel mis à mal par la maladie, et indispensable pour combattre l’attaque bactérienne.

La micro-immunothérapie peut aussi faire la différence. À l’aide d’un bilan immunitaire, le thérapeute recherche les faiblesses et hyperactivités du terrain : si l’infection est causée par les tiques, sa chronicité est facilitée par la présence d’autres bactéries ou virus dans l’organisme.

Lucile de La Reberdière


Références
« Maladie de Lyme » Ministère des Solidarités et de la Santé, 17 avril 2019.

Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques
http://ffmvt.org


Trouver un conseiller en fleurs de Bach près de chez moi
Trouver un aromathérapeute près de chez moi