Articles

Hallux valgus : évitez l’opération facilement

publié le 17/06/2019
Hallux valgus : évitez l’opération facilement

Souvent causé par le port de chaussures étroites et à talons, l’oignon existe aussi chez les hommes. Alors, comment l’expliquer ? Pour comprendre son pied et se prémunir des déformations, voici quelques conseils encore trop peu diffusés.


L’hallux valgus, déformation du squelette du gros orteil vers le deuxième, touche 30 % de la population. Face aux douleurs à la marche et à l’aspect disgracieux de cet “oignon”, de nombreuses personnes choisissent l’opération chirurgicale – aux conséquences parfois trop lourdes au regard d’une pathologie peu avancée.

Des raisons d’opérer

On n’opère pas pour des raisons esthétiques. Ça, tous les chirurgiens vous le diront. C’est la douleur et l’échec d’un traitement par semelles ou attelles orthopédiques qui doit justifier une intervention. Si la technique « mini-invasive » permet de rentrer chez soi le jour même, elle ne garantit pas une solution définitive. Pire, souvent, passer sur le billard marque le début de nouveaux problèmes : gonflements, tendons sensibles, broches douloureuses. Des pratiques corporelles beaucoup plus douces permettent d’éviter ou de ralentir le développement de l’hallux valgus. Ainsi, selon la médecine chinoise, le gros orteil voit passer deux méridiens majeurs, celui du foie et de la rate. En cas de blocages émotionnels ou fonctionnels de ces organes, l’orteil peut perdre en mobilité.

Rééduquer la marche

À l’extrémité d’une longue chaîne corporelle, le pied souffre lorsque le mouvement n’est plus approprié. Si les enfants viennent au monde sans hallux valgus, c’est que la raison de cette bosse est souvent à chercher du côté de la posture. Pour des hallux valgus naissants ou déjà installés, des exercices permettent de travailler la station debout et la marche et d’améliorer la motricité fine des pieds et de leur musculature. L’exercice de la spirale consiste à faire tourner la boule sous le gros orteil à l’aide des doigts. Pratiqué assis, quelques minutes par jour, il renforce la voûte transversale du pied et évite l’étalement du médio-pied. En complément, la technique du « taping » permet de maintenir la position du premier métatarsien grâce à des bandes de contention adhésives.

Lucile de La Reberdière


Sources
Hallux valgus - Les meilleurs exercices pour se soigner, de Thomas Rogall, éd. La Plage, 55 p., 10 €.
Hallux valgus, arrêtons le massacre !, Alternative Santé, mai 2018.