Articles

Chaleur : quatre bons réflexes à adopter

publié le 19/06/2019
Chaleur : quatre bons réflexes à adopter

Coup de chaud, transpiration excessive, difficulté à respirer… Au-delà des désagréments qu’ils causent, les épisodes de forte chaleur comportent des risques sur la santé, en particulier pour les plus fragiles. Petit récapitulatif des mesures de prévention.


Quand le thermostat grimpe, le corps ne parvient pas toujours à s’adapter. Les répercussions sur la santé peuvent être graves : insolation, hyperthermie et, surtout, déshydratation. Les enfants et les personnes âgées en sont les premières victimes, notamment parce qu’ils ne se rendent pas forcément compte qu’ils ont soif.

Boire plus

En temps normal, un adulte doit boire un litre d’eau par jour environ. Quand il fait chaud, la transpiration et les respirations courtes et plus nombreuses éliminent une grande partie de l’eau du corps. En période de canicule, on veillera donc à avaler deux litres au moins, voire plus si l’on pratique une activité physique. Eau, infusion glacée, jus de fruits frais : variez les plaisirs pour satisfaire toute la famille, mais buvez régulièrement, car la soif est déjà le signe que le corps se déshydrate.

Choisir des aliments riches en eau

Ils sont nombreux en cette saison à apporter le bon goût des fruits du soleil et une hydratation facile. Citron, concombre, fraise, melon, pamplemousse, pastèque, pêche, tomate : ils aident au bon fonctionnement des organes et de l’activité cellulaire et vous donnent une dose de sucre naturel, utile pour rester actif et lutter contre les coups de fatigue des journées chaudes.

Rester au frais

Au cours de l’été 2017, pas moins de 474 personnes sont décédées en raison des pics de chaleur. En ville, la canicule impacte directement la qualité de l’air et peut provoquer des malaises. Évitez donc les sorties et les efforts l’après-midi. Privilégiez les temps calmes à l’intérieur, en prenant soin de rafraîchir l’espace à l’aide d’un ventilateur ou d’un brumisateur.

Cap sur les huiles essentielles anti-suées

Rafraîchissante, l’huile essentielle de menthe poivrée aide à faire baisser la température corporelle. Grande circulatoire et décongestionnante veineuse, l’huile essentielle de cyprès soulage les jambes qui ont tendance à gonfler. Toutes deux peuvent entrer dans la recette d’un massage, sur une base d’huile végétale. L’hydrolat de fleur d’oranger calme l’esprit et l’eau florale de géranium aide à réduire l’agitation intérieure. Sur la peau, le gel d’aloe vera hydrate intensément et apaise les brûlures.

Lucile de La Reberdière


Source
Canicule et changement climatique : bilan des fortes chaleurs en 2017 et impacts sanitaires de la chaleur, Santé publique France.


Trouver un aromathérapeute près de chez moi