Articles

Gestalt-thérapie : dansez maintenant !

publié le 08/07/2019
Gestalt-thérapie : dansez maintenant !

Apprendre à mieux se connaître en dansant comme un enfant, c’est l’une des propositions de cette méthode ludique et libératrice, profondément humaniste.


Ce mot allemand, que l’on prononce « gech-talte », veut dire « forme ». Aujourd’hui, on connaît surtout la gestalt-thérapie. Mais, à l’origine, la Gestalt est une théorie qui s’intéresse à la psychologie de la perception, c’est-à-dire à la manière dont l’individu perçoit son environnement. Apparue au début du XXe siècle, elle a donné naissance à une approche thérapeutique holistique, restée très actuelle dans ses outils. La gestalt-thérapie aide à faire un travail sur soi en décryptant de manière ludique la « forme » ou la structure de son mode de vie et de sa pensée.

Trouver sa manière d’être au monde

Les gestalt-thérapeutes considèrent que « le tout est supérieur à l’ensemble des parties ». Chez un individu, ses manières de parler, de se tenir ou d’entrer en relation avec les autres sont liées ; elles répondent à un même schéma intérieur. Par exemple, une personne qui se laisse dominer par son entourage aura tendance à se cacher en rentrant la tête dans les épaules. Le but de la gestalt-thérapie est d’abord de prendre conscience de ces interdépendances, d’en identifier une forme globale et de permettre que celle-ci s’épanouisse en levant les blocages qui la limitent. La personne accède en quelque sorte à son « moi-tout », sa personnalité unifiée. La gestalt-thérapie permet d’harmoniser les pensées et les émotions avec l’histoire de la personne et place, pour cela, le corps au centre du processus.   

Danser pour exprimer ses émotions

En gestalt-thérapie, on s’intéresse moins au « pourquoi ça bloque » qu’au « comment ça bloque ». Ici le mouvement corporel sert de révélateur à la vitalité de la personne et à sa créativité, c’est-à-dire sa capacité à composer avec l’environnement. Propice à l’improvisation et au relâchement, la danse offre un support fertile pour laisser se déployer l’imaginaire et le plaisir de bouger librement. Pratiquées en groupe, les séances sont accompagnées de différents rythmes musicaux où tous les participants bougent en même temps. Pas de mise en scène, seul devant les autres, mais laisser parler le corps (avant le mental) reste au départ difficile pour tout le monde. Au bout de quelques séances, les participants découvrent une joie enfantine à laisser aller le mouvement spontané et même à improviser avec les autres. Une nouvelle façon d’entrer en contact émerge. Le cercle de partage qui ouvre et clôture les sessions permet d’intégrer les découvertes sur soi, plus directement que par la parole seule. Méthode d’exploration personnelle par le corps, la gestalt-thérapie est toujours transformatrice.

Lucile de La Reberdière


Sources
• École Humaniste de Gestalt
https://www.gestalt.fr/

• "La Gestalt, le corps pour allié", La Croix
https://www.la-croix.com/Culture/Art-de-vivre/Gestalt-corps-allie-2018-08-08-1200960570


Trouver un gestalt-thérapeute près de chez moi