Articles

Chiropratique : votre dos aurait-il trouvé son maître ?

publié le 05/09/2019 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Chiropratique : votre dos aurait-il trouvé son maître ?

Entre des sollicitations pas toujours raisonnables pendant les vacances et la fatigue de la rentrée, le dos trinque et la fin d’année s’annonce déjà… chargée. Pas de panique, les chiropracteurs vous passent la pommade !


Saviez-vous que l’été est la saison qui cumule le plus d’accidents ? Entre ceux, mal préparés, qui pratiquent un sport sans matériel adapté et ceux qui foncent pour compenser une année de sédentarité, les blessures guettent à la rentrée. Bonne nouvelle, nombre de troubles mécaniques peuvent être traitées par la chiropratique, en particulier ceux du bas du dos.

Soigner les lombalgies pour relancer l’homéostasie

Chronique ou aigue, la lombalgie peut apparaître après une chute, un faux mouvement ou le port de charges lourdes. Ces traumatismes, le chiropracteur les nomme « subluxations ». Il s’agit de troubles neuro-musculo-squelettiques qui entraînent des douleurs et des interférences entre le cerveau et le corps qui affectent ses capacités d’auto-guérison. Plusieurs études attestent de l’efficacité de la chiropratique dans le traitement des lombalgies. En 2011, l’INSERM démontrait que la thérapie soulageait autant que d’autres approches alternatives. Sans chirurgie ni médicament, cette approche manuelle holistique détecte et corrige les subluxations vertébrales pour rétablir la libre-circulation entre le cerveau et les organes, soulager les lombaires épuisées et relancer l’énergie vitale.

Pas tout à fait comme l’ostéopathie

Là où l’ostéopathe procède à des manipulations variées (articulaires, structurelles, des tissus mous), la chiropratique effectue 90% de manipulations vertébrales. Les chiropracteurs sont d’ailleurs considérés comme LES spécialistes de la colonne vertébrale. En intervenant sur les régions lombaires mais aussi dorsales et cervicales, la pratique vise le réalignement des vertèbres, le déblocage des tensions et intègre même la dimension biopsychosociale de la douleur. Déchirure musculaire, élongation, entorse ligamentaire, syndrome du canal carpien, sciatique, maux de tête mais aussi bourdonnements d’oreille : la chiropratique offre la consultation la plus précise pour tous les troubles douloureux de l’appareil locomoteur. Mobilité et vitalité à la rentrée pour les tout-petits et les grands !


Sources
Institut Franco-Européen de Chiropraxie
https://www.ifec.net/

Lombalgie
https://www.lombalgie.fr/

• Evaluation de l’efficacité de la pratique de la chiropratique, Inserm
https://www.inserm.fr/sites/default/files/2017-11/Inserm_RapportThematique_EvaluationEfficaciteChiropratique_2011.pdf

 


Trouver un chiropraticien-chiropracteur près de chez moi