Articles

Herpès : l’homéopathie agit dès les premiers signes

publié le 07/11/2019 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Herpès : l’homéopathie agit dès les premiers signes

Labial ou génital, l’herpès fait souffrir à double titre. Cette maladie virale et souvent honteuse agit par poussées douloureuses. Si la prévention reste le meilleur des traitements, certains remèdes naturels aident à s’en débarrasser efficacement.


Connu aussi sous le nom de « boutons de fièvre », l’herpès labial se présente sous la forme de bouquets de petits boutons inflammatoires sur le contour des lèvres. Comme l’herpès génital, il s’agit d’une infection bénigne mais envahissante et chronique, causée par un virus très contagieux : l’herpès simplex. Bien qu’il disparaisse de lui-même, l’herpès est difficile à supporter en raison des démangeaisons et des lésions qu’il entraîne, ainsi que de la gêne sociale associée à cette maladie de peau encore taboue, transmissible par contacts oraux et sexuels. Notons que l’herpès oculaire fait aussi plusieurs dizaines de milliers de victimes chaque année.

Le virus fait « comme chez lui »

Une fois contracté auprès d’une personne porteuse, l’herpès VHS-1 (quand il est labial), et VHS-2 (quand il est génital), reste à vie dans l’organisme. La fréquence d’apparition de ses symptômes est variable, entre une et plusieurs fois par an. Cependant, certaines situations le réactivent : stress, alcool, fatigue ou exposition au soleil. Les plus jeunes aussi peuvent être touchés par le virus, d’autant plus que c’est au cours de l’enfance et de l’adolescence que sont fabriqués les anticorps pour lutter contre les agressions virales. Entre 1 et 3 ans, cette primo-infection est nommée « gingivo-stomatite herpétique ». Elle atteint même l’intérieur de la bouche, gêne l’appétit et a des conséquences sur l’état général. À ne pas confondre avec le syndrome Pied-Main-Bouche, l’herpès chez les tout-petits s’en va comme il est arrivé mais demande beaucoup de vigilance pour ne pas que l’enfant touche à ses boutons et ne contamine d’autres parties de son corps, notamment ses yeux.  

Bons gestes et homéopathie en cas de crise

Les adultes qui sentent la brûlure arriver, et les boutons pointer, devront en parler rapidement à leur partenaire, bien laver les lésions et les mains régulièrement, ne pas se toucher les yeux, ne pas porter de pansements, laisser cicatriser à l’air libre, éviter de toucher les femmes enceintes ou les personnes faibles, et éviter les rapports sexuels, même protégés. Des traitements homéopathiques pourront être démarrés dès les premières sensations. Au début de l’infection, on pourra prendre Vaccinotoxinum 15 CH : une dose au début de l’infection (à répéter tous les 15 jours) suivie une heure après par une dose de Sulfur iodatum 9 CH. Dans une forme sévère, on optera pour Cantharis 7 CH. L’aromathérapie est également recommandée pour contrôler l’envie de se gratter, aider à la cicatrisation et stimuler le système immunitaire. Des praticiens experts peuvent vous aider, demandez-leur conseil.

Sources
• L’herpès, Alternative Santé
https://www.alternativesante.fr/herpes/l-herpes-traitement-naturel

• Herpès génital, Psychologies
https://www.psychologies.com/Bien-etre/Remedes-Naturels/Herpes-genital

• La face cachée de l'herpès, cet affreux bouton dont on ne se méfie pas assez, LCI
https://www.lci.fr/bien-etre/video-la-face-cachee-de-l-herpes-cet-affreux-bouton-dont-on-ne-se-mefie-pas-assez-2111515.html

• Herpecure : un traitement pour tous les herpès, Soignez-vous !
https://www.soignez-vous.com/traitements/herpecure-un-traitement-pour-tous-les-herpes

• Bouton de fièvre (herpès labial) : quelles plantes soulagent ?, AltheaProvence
https://www.altheaprovence.com/blog/bouton-de-fievre-herpes-labial-quelles-plantes-soulagent/

• Herpès chez l’enfant : impressionnante primo-infection, l’Indépendant
https://www.lindependant.fr/2019/09/26/herpes-chez-lenfant-impressionnante-primo-infection,8439876.php


Trouver un praticien en homéopathie près de chez moi
Trouver un aromathérapeute près de chez moi