Articles

Alcoolisme : alléger le corps et l’esprit

publié le 04/12/2020 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Alcoolisme : alléger le corps et l’esprit

Avec la cigarette et le cannabis, l’alcoolisme est l’une des addictions les plus répandues et probablement la plus destructrice. La phytothérapie et l’approche énergétique peuvent lui apporter des réponses concrètes avec de bons résultats sur le besoin et sur le manque.


L’addiction à l’alcool s’installe progressivement pour diverses raisons telles que l’angoisse ou la dépression. Plusieurs approches de santé naturelles permettent d’envisager un sevrage progressif afin d’éviter les rechutes et mettre toutes les chances de son côté. Indexée sur un mal-être personnel, la dépendance à l’alcoolisme aura besoin d’une prise en charge globale. Aussi le rééquilibrage physique ne saurait-il faire l’économie d’un accompagnement psychologique.

Le kudzu, la plus évidente

Activer les processus d’auto-nettoyage de l’organisme est le premier palier pour libérer le corps de son addiction. Une cinquantaine de plantes adaptogènes permettent de soutenir l’élimination et de régénérer profondément les cellules, mais s’il fallait faire un classement, la racine de kudzu occuperait la première place. Utilisée en Chine depuis des centaines d’années, elle a fait l’objet de plusieurs études scientifiques qui ont confirmé son intérêt pour aider à arrêter l’alcool. L’administration d’extrait de racine de kudzu favorise une diminution significative de la consommation d’alcool grâce à l’effet inhibiteur de la daidzine, l’un de ses principes actifs. Plante reine pour toutes les démarches de sevrage (y compris à la cigarette), le kudzu limite les effets du manque en raison de son action calmante sur la glande pinéale, d’ailleurs certains services d’addictologie l’utilisent dans le traitement des patients dépendants.

La luxopuncture pour démarrer tout doux

Alternative indolore à l’acupuncture, la stimulation des méridiens à l’aide d’une lumière infrarouge aidera celles et ceux qui ont entendu parler des vertus des aiguilles sur les problèmes d’addiction mais craignent d’être piqués. Réflexothérapie aussi précise que sa grande sœur en médecine traditionnelle chinoise, la luxopuncture est douce, chaude, selon les zones couvertes, et relaxante. Elle permet de libérer les blocages énergétiques qui entraînent l’anxiété, elle-même facteur aggravant de l’alcoolisme. La luxopuncture permet d’entamer une démarche de désaccoutumance aux substances toxiques grâce à une technique anti-stress qui supprime durablement le besoin de boire de l’alcool.
 


Trouver un phytothérapeute près de chez moi
Trouver un luxopuncteur près de chez moi
Addictions