Articles

Etiopathie : bon pour la grossesse aussi

publié le 03/11/2016 à 17:28
Etiopathie : bon pour la grossesse aussi

L’étiopathie est aujourd’hui rentrée dans nos mœurs. Cette discipline manipulatoire, proche de l’ostéopathie, nous révèle tous ses bienfaits, lors de l’accompagnement des femmes enceintes.


Etiopathie : une alliée pendant la grossesse

Dans un premier temps, l’étiopathie permet aux femmes enceintes d’améliorer, voire de supprimer les effets secondaires dus à la grossesse : douleurs articulaires, névralgies, difficultés à la digestion…

Son aide est d’autant plus précieuse que, pour une grossesse prise en charge avec tous les soins nécessaires, la prise de médicaments chimiques est impossible.

L’étiopathie permet de soulager ce moment délicat, d’autant mieux qu’elle pare également aux les pathologies qui la compliquent : nausées et vomissements, troubles urinaires, troubles circulatoires, hémorroïdes, douleurs vertébrales et douleurs de bassin.

Se préparer à l’accouchement… et après

Cette discipline permet également de préparer l’accouchement en améliorant la mobilité de la région pelvienne pour l’adapter au passage du nouveau-né, et elle facilite grandement le passage si vous décidez d’accoucher sans péridurale.

Elle est également recommandée pour déclencher l’accouchement par-delà le terme, en stimulant les organes qui y participent.

Enfin, elle permet de retrouver la forme après l’accouchement : s’occuper du bébé n’est pas une mince affaire, et la posture de la femme, après la grossesse, change complètement. Entre autres, les seins sont plus volumineux, donc plus lourds.

L’étiopathie permet de retrouver la forme et de soulager les tensions cervicales et dorsales. Elle a aussi la capacité de débloquer le bassin, et d’éviter les sciatiques, les problèmes lombaires et uro-gynécologiques. C’est donc une aide à ne pas négliger.


Gary Laski

 


Trouver un thérapeute en Étiopathie près de chez moi