Articles

Trouver le sommeil

publié le 16/03/2017 à 12:16
Trouver le sommeil

Le sommeil, c’est délicat. Et pourtant essentiel, car un sommeil rare ou mauvais impacte tous les aspects de notre vie, notre travail comme nos loisirs. Si vous avez du mal à dormir, voici quelques conseils pour trouver le repos tant attendu.


Le sommeil est un problème qui concerne beaucoup d’entre nous, surtout ceux dont le métier n’implique pas d’effort physique. Bien sûr, il est efficace de faire du sport ou, selon les recommandations officielles, de pratiquer une activité physique régulière. 1h30 par jour plutôt qu’une demi-heure est recommandé.

Mais il arrive aussi que les troubles du sommeil soient plus profonds que ça. Cela peut venir de traumatismes, d’obsessions, d’angoisses, enfin de tout ce que l’on peut ranger dans la case « soucis », du petit au gros problème.

C’est évident : nos soucis vont d’autant moins se résoudre si nous sommes fatigués le lendemain. Mais nous ne voyons pas les choses ainsi. Soit que nous sommes agités, soit que nous n’arrivions pas à trouver le repos de l’esprit, soit que nous ne voulions pas que cette journée s’arrête (afin d’éviter celle du lendemain), le sommeil nous échappe et nous entrons dans un cercle vicieux. La nuit nous dissimule aux autres et à nous-mêmes, et nous fuyons le monde réel.
 
Le problème de cette situation est qu’elle témoigne inévitablement d’une baisse de moral, voire d’une franche tendance à la dépression. L’absence de lumière y participe grandement. Voici donc quelques solutions.

Ce qu’il faut éviter

Ne commencez pas par vous dire que c’est une question de courage, ou de volonté. Si vous manquez de sommeil, rien ne vous empêche d’aller marcher pour vous sentir mieux, et d’aller vous coucher tôt ensuite. Mais si vous n’arrivez plus à dormir, cela peut aussi être dû à des causes plus profondes.

Oubliez absolument tous les produits qui prétendent vous faire dormir. Les somnifères (porteurs de sommeil, en latin), sont en fait des anesthésiants (désensibilisants, en grec). Ils n’ont pas pour but de vous faire dormir, mais de vous assommer. Les résultats pour le corps et la dépendance qu’ils impliquent poussent fréquemment à la dépression, voire dans certains cas, au suicide. Evitez-les à tout prix.
 
Il va sans dire que bien d’autres produits chimiques sont à proscrire si vous voulez retrouver le sommeil: cortisone, benzodiazépine, bêtabloquants, antiparkinsoniens, antihypertenseurs, antidépresseurs, antipsychotiques.

Le sommeil retrouvé

Le sommeil, c’est avant tout une question de rythme. Lumière et effort le jour, calme et obscurité la nuit.

Cela signifie qu’il est important, si vous souffrez de troubles du sommeil, de vous lever tôt, même le week-end et les lendemains de fête. L’activité physique est essentielle, de même que la lumière en hiver – il existe des lampes, utilisées dans la luminothérapie, pour pallier nos manques.

Le soir, le bain tiède est efficace, si vous avez une baignoire. Il est important de ne pas faire de repas copieux ou d’exercice physique intense (hormis sexuel, s’entend). Evitez aussi les conflits et laissez la tension due au travail de côté. Ne croyez pas que vous allez vous endormir une demi-heure après avoir fini votre travail, à moins d’une fatigue excessive qui vous gâchera la journée du lendemain.

Il existe bien évidemment des pratiques complémentaires. Vous pouvez vous tourner sans crainte vers les plantes et les huiles essentielles. Côté tisanes, beaucoup ont fait leur preuve : valériane, passiflore, houblon, tilleul (mais pas en excès), camomille, verveine, eschscholzia, ashwagandha somnifera. Parlez-en à votre phytothérapeute ou à votre aromathérapeute !

La méditation est également une alliée précieuse, sous toutes ses formes : yoga nidra, relaxation, méditation de pleine conscience, autohypnose, qi gong, shiatsu… Les techniques pour retrouver la quiétude sont légion ! N’hésitez donc pas à les essayer.

Dormez bien !


Gary Laski

 


Trouver un thérapeute en Aromathérapie près de chez moi