Articles

Vous avez dit détox ?

publié le 16/03/2017 à 10:49
Vous avez dit détox ?

La détox, ce n’est pas seulement une question de mode. Les toxines créent le désordre dans notre organisme et ont des conséquences directes sur notre santé comme sur notre moral. Or il se trouve que le printemps est la saison idéale pour faire le ménage, autant chez soi qu’en soi.


Pour la détox, tout est une question d’outillage et de méthode. Mais le résultat est là : aborder les beaux jours en toute légèreté, en laissant derrière soi tous les toxiques et les toxines qui nous encombrent, ça n’a pas de prix. C’est ça que l’on appelle se revitaliser !

Mais préparer soi-même ses décoctions et ses tisanes demande du temps, ce qui est souvent un luxe. Toutefois, si cela vous intéresse, n’hésitez pas à vous procurer le dernier numéro de mars de Plante & Santé, où un dossier entier est consacré à ce sujet !

Retour à une alimentation vivante

L’hiver est la saison des nourritures lourdes, grasses, salées, sucrées. Il faut de l’énergie, et l’on se laisse aussi aller à quelques excès. Voilà pourquoi l’arrivée des beaux jours nous donne naturellement envie de nous alléger.

Le printemps est donc l’occasion de faire le plein de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments. Bref, de manger à nouveau des produits frais et crus, des fruits, des légumes et du poisson.

Les plantes représentent un atout de choix dans ce domaine, par leur capacité à stimuler l’activité drainante des émonctoires. Car ces organes et ces tissus nous permettent d’évacuer les toxines et donc de nous débarrasser de ce qui encombre notre organisme.

Les émonctoires sont au nombre de cinq : la vésicule biliaire, la peau, les poumons, les intestins et les reins. Vous aurez donc compris aussi qu’il est important de bien respirer et de bien digérer !

Il arrive que ce que nous n’arrivons pas à évacuer se manifeste sur notre peau, un émonctoire secondaire, mais auquel il arrive de prendre régulièrement le relais. Ce n’est pas un mal, car il vaut mieux faire une crise d’acné une fois de temps en temps que de ne rien évacuer du tout !

Retonifiez-vous !

Quelques remèdes peuvent permettre d’entreprendre ce grand nettoyage de printemps sans trop d’effort – du moins une fois écartées les mauvaises habitudes diététiques.

Certains toniques que l’on peut trouver dans le commerce stimulent les émonctoires sans avoir à concocter des remèdes trop complexes. Une dose le matin et le soir, avec un grand verre d’eau, suffisent pour soutenir efficacement votre détox, qui est avant tout une démarche alimentaire et sportive.

Oui, il arrive que la détox s’accompagne de quelques désagréments. Les toxiques et les toxines qui empêchent le bon fonctionnement de notre métabolisme et se dissimulent dans nos graisses, peuvent provoquer un grand chambardement lorsqu’elles sont libérées.

C’est pourquoi il ne faut pas non plus être trop radical lorsqu’on entreprend une détox, faute de quoi on peut avoir des nausées. Une crise d’acné peut survenir quelques fois pendant le temps de la cure, pour disparaître par la suite et laisser place à un teint plus frais !

Globalement, les plantes de détox n’ont que peu d’effets secondaires. Néanmoins, si vous êtes sujet aux calculs biliaires, il est recommandé d’éviter les plantes amères, telles que les artichauts.

Si vous êtes dans ce cas-là, privilégiez le suc d’ortie, qui est à la fois un drainant et un revitalisant ! Une cure de 15 à 30 ml par jour pendant 12 semaines fera l’affaire et permet à la fois de drainer et de revitaliser.

Et si vous n’êtes pas sujets aux calculs biliaires, le meilleur complément détox consiste à prendre du suc d’artichaut la première semaine, du pissenlit la seconde, et de l’ortie la troisième.

Enfin, n’oubliez pas de vous hydrater ! L’eau de source, que vous pouvez également boire en tisane, est le geste le plus naturel et le plus important pour l’élimination des toxines.


Gary Laski 

 


Trouver un thérapeute en Phytothérapie près de chez moi