Articles

Les arbres : ces médecins silencieux

publié le 11/04/2017 à 15:27
Les arbres : ces médecins silencieux

Si vous vous intéressez un peu à la phytothérapie, vous le savez déjà : la flore est un monde merveilleux, plein de surprises. Mais saviez-vous que les promenades en forêt ont des vertus thérapeutiques ? C’est scientifiquement prouvé.


Une thalasso de verdure

Les Japonais ont un nom pour ça : shirin-yoku, baignade forestière. En 1982, le gouvernement japonais a reconnu que la méditation mobile représentait une amélioration de la qualité de vie.

En 2007 est fondée la société japonaise de médecine forestière. Qing Li, son président, a alors entrepris des recherches pour connaître, ou plutôt faire reconnaître le potentiel thérapeutique des promenades en forêt.

L’enquête a démontré sur les participants que leurs sentiments de stress, d’anxiété et d’agressivité avaient décru. Sur un plus long terme, il a été noté qu’un séjour en forêt augmentait les défenses immunitaires, notamment la production de lymphocytes NK, tueurs de cellules cancéreuses.

Li pense pour sa part que ces effets sont dus à l’absorption des substances propres aux arbres, les phytoncides, ainsi que le limonène.

Embrassez des arbres

Les bienfaits des arbres sur la santé avaient déjà été étudiés du temps de l’Union Soviétique. Ils n’en restent pas moins valides, et rappellent une autre pratique, celle du tree hugging (littéralement « accoler les arbres »), qui consiste à serrer un arbre dans ses bras.

Cette pratique permet de ressentir les vibrations de cet être immobile, mais néanmoins vivant. Il faut au moins le faire pendant vingt secondes pour capter l’énergie et bénéficier des vertus de l’arbre que nous nous sommes choisis.

A ce titre, Patrice Bouchardon est le spécialiste français du bien-être sylvothérapeutique. Il a publié de nombreux livres à ce sujet et organise régulièrement des séjours en forêt, dont De l'énergie des arbres à l'Homme : Les neuf étapes de la rencontre avec soi, publié en 2011.

Une autre phytothérapie

Il serait un tort de croire que la phytothérapie ne consiste qu’en remèdes que mère-nature a mis à notre disposition pour résorber nos déséquilibres et nos maux.

Des spécialistes, tels que Qing Li ou Patrice Bouchardon nous montrent que la science phytothérapeutique est une matière vivante. Pas seulement par l’enthousiasme qu’elle suscite, mais parce que les arbres sont des êtres vivants, des guérisseurs du corps, mais aussi de l’âme.

Oui, les arbres sont des médecins silencieux. Et en plus d’être agréable, leur compagnie est vivifiante et saine. Pourquoi ne pas en profiter ?

 

Gary Laski



Trouver un thérapeute en Phytothérapie près de chez moi