Articles

Cultivez vos remèdes !

publié le 06/09/2016 à 16:21
Cultivez vos remèdes !

Voltaire nous recommandait de cultiver notre jardin. Mais, tant que nous y sommes, pourquoi ne pas cultiver nos propres remèdes ? Pourvu que nous ayons un peu de terrain, c’est une pharmacie entière qui nous tend les bras.


Phytothérapie pour tous

J’aime la phytothérapie. J’aime l’idée que les plantes contiennent les remèdes pour nous soigner. Comme s’il y avait une volonté de la nature à nous aider si nous savons l’écouter.

Les capacités des plantes à nous guérir sont d’une diversité presque infinie. La recherche en phytothérapie en atteste. Et nombre de médicaments que l’on trouve en pharmacie ont une origine végétale…

Mais posséder son propre jardin de simples demande beaucoup de soin. Les plantes médicinales sont fragiles. Il faut donc cueillir raisonnablement.

L’accès à tout ce qui rend la santé

Les recettes phytothérapeutiques sont très nombreuses et souvent d’une simplicité élémentaire. Je vous invite à vous rendre sur le site du magazine Plantes & Santé pour en avoir un simple aperçu, vous n’en reviendrez pas.

La phytothérapie est certainement la première de toutes les médecines, et je vous invite à y avoir recours dès que vous pouvez vous le permettre. Chaque terrain a ses particularités et permet la pousse de certaines plantes. Il faut savoir les utiliser. Bruyère et Cyprès ne relèvent pas des mêmes paysages, et ils ne supportent pas les mêmes climats !

Le tilleul sera bon pour le sommeil, mais prenez garde à ne pas en prendre trop, faute de quoi vous obtiendrez l’effet inverse ! Le ginkgo biloba est excellent pour les poumons et a fait ses preuves pour la prévention de la dégénérescence maculaire… Et que diriez-vous de vous faire une petite détox au pissenlit ou à la queue de cerise ?

Les plantes médicinales, c’est tout un monde, et il est accessible là, sous vos yeux, si vous possédez un petit carré de terrain. L’aide d’un phytothérapeute n’est pas non plus à négliger, pour bien comprendre les dosages et les végétaux adaptés à vos troubles.

Une fois qu’on a pris goût aux plantes, on ne s’arrête plus !


Gary Laski

 


Trouver un thérapeute en Phytothérapie près de chez moi