Articles

Les animaux nous soignent aussi

publié le 07/01/2016 à 15:01
Les animaux nous soignent aussi

La présence des animaux à nos côtés est indéniablement un bienfait. L’animal ne cache pas ce qu’il pense, il n’est brimé par aucune convention sociale, et son affection à notre endroit est toujours sincère.


La présence des animaux à nos côtés est indéniablement un bienfait. L’animal ne cache pas ce qu’il pense, il n’est brimé par aucune convention sociale, et son affection à notre endroit est toujours sincère.

C’est pourquoi la thérapie par les animaux existe depuis l’Antiquité. D’abord avec l’hippothérapie (on dit aussi équithérapie), recommandée par le grand Hippocrate lui-même, pour accroître la psychomotricité. Mais aujourd’hui aussi avec l’âne (asinothérapie).

Les chevaux ont le pouvoir d’apaiser les patients atteints de maladies psychologiques, de handicap, qu’il soit moteur, sensoriel ou mental – ou même de troubles psychologiques.

Cette discipline a connu un renouveau en Scandinavie à partir de 1955 et est arrivée en France à partir de 1967. En 1986 se crée la fédération nationale des thérapies avec le cheval (FENTAC) qui définit sa discipline comme "une thérapie psycho corporelle dont le but est de réaménager les fonctions psychiques et physiologiques".

Ceux qui ont déjà fait de l’équitation savent à quel point le cheval est un animal aussi noble que sensible, et que le lien que nous tissons avec lui nous élève émotionnellement. Le cheval a toujours rendu les hommes plus forts, et il le fait même avec les plus abîmés d’entre nous.


Gary Laski

 


Trouver un thérapeute en Équithérapie près de chez moi