Articles

Soigner le traumatisme par les yeux

publié le 03/03/2016 à 16:26
Soigner le traumatisme par les yeux

Voilà ce que propose l’EMDR – acronyme anglophone pour la reprogrammation du mouvement des yeux. Un nom qui peut sembler un brin occulte, mais qui a permis à nombre de traumatisés, notamment par les récents attentats, de ne pas recourir qu’à "l’option chimique", qui peut parfois tourner à la spirale infernale.



Voilà ce que propose l’EMDR – acronyme anglophone pour la reprogrammation du mouvement des yeux. Un nom qui peut sembler un brin occulte, mais qui a permis à nombre de traumatisés, notamment par les récents attentats, de ne pas recourir qu’à "l’option chimique", qui peut parfois tourner à la spirale infernale.

C’est en 1987 que naît l’EMDR. Une psychologue américaine de la célèbre université de Palo Alto, Francine Shapiro, se rend compte que les pensées négatives dont elle n’arrive pas à se défaire, disparaissent quand elle fait aller et venir ses yeux de droite à gauche, par mouvements vifs.

De cette façon s’opère une déconnexion psychologique avec nos souvenirs oppressants, ce qui apparaît évident quand on sait que dans la dépression, on regarde souvent dans le vide.

Cette technique a pu paraître fantasque. Néanmoins, importée par le psychiatre David Servant-Schreiber en France, elle connaît un succès inattendu suite aux catastrophes et aux attentats de ces dernières années. Tant pour le tsunami de 2004, que les attentats de Toulouse, du Bardo ou du Bataclan.

Les résultats sont efficaces, du moins sur les adultes : les victimes traumatisées ont retrouvé le sommeil, se sont débarrassées des souvenirs et des cauchemars. En somme, elles ont réussi à dépasser les épreuves qu’elles avaient subies.

Ainsi, le succès de cette thérapie est tel qu’elle est désormais régulièrement intégrée aux protocoles de crise. Et elle est recommandée tant par la haute autorité de santé française que par l’organisation mondiale de la santé. Une belle réussite pour une thérapie que l’on considérait encore il y a quelques temps avec dédain.

 

Gary Laski

 


Trouver un thérapeute en EMDR près de chez moi