Description de la thérapie Médecine traditionnelle chinoise

La médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) : Une des plus complètes et anciennes disciplines du monde.

Acupuncture, qi gong, taï chi, diététique chinoise, massages, digipuncture, plantes... La médecine Traditionnelle Chinoise englobe toutes ces techniques dans une approche globale qui prend en compte aussi bien le corps, le mental que l’esprit mais aussi tout l’environnement physique et social du consultant.
Issue de pratiques millénaires, la médecine traditionnelle chinoise vieille de 4000 ans, prend notamment sa source dans « Le classique interne de l’Empereur jaune » un livre référent datant du 1er ou 2ème siècle avant J.-C., qui décrit l’utilisation des plantes médicinales et de l’acupuncture. La médecine traditionnelle chinoise est enseignée dans les facultés de Chine et dans d’autres pays à travers le monde. Elle correspond à un système de pensée dans lequel le « qi » (prononcer tchi) anime l’univers et l’homme et oscille en permanence entre deux polarités, le yang et le yin, le tout au sein de la matière constituée de cinq éléments (feu, terre, eau, bois, métal) en relation avec chaque organe.
Cette énergie – le qi – circule à travers un ensemble de 12 méridiens qui la transportent vers les organes. Bonne santé ou maladie, tout est une question d’équilibre et d’harmonie, notamment entre le yin et le yang, deux forces opposées et complémentaires dont chaque organe a besoin. Parfois pour une raison externe (humidité, froid, vent, chaleur), interne (émotion, stress) ou interne et externe (problème d’hygiène, épidémie), la circulation d’énergie est bloquée ou troublée ce qui créé des déséquilibres (excès ou carences de yin ou de yang). L’art du praticien consiste à repérer ces déséquilibres et à rétablir ou maintenir l’harmonie dans la circulation de l’énergie vitale.


Une séance avec un praticien en médecine traditionnelle chinoise : pour qui, pour quoi ?

La médecine traditionnelle chinoise s’adresse à tout le monde, enfants comme adultes, jeunes adultes comme personnes âgées, malades comme bien portants. Bien que cette discipline de médecine traditionnelle chinoise soit avant tout préventive, elle peut aussi corriger un grand nombre de pathologies (problèmes de peau, neurologiques, digestifs, respiratoires, génitaux, hormonaux, douleurs…), seule ou en complément de la médecine occidentale. Cette dernière s’impose bien sûr en cas d’urgence ou de gravité. En cas de maladies lourdes comme le cancer, le sida, les maladies auto-immunes, la MTC pourra accompagner efficacement les traitements classiques, sans interférer avec eux en diminuant notamment leurs effets secondaires et en apportant du confort. Elle est d’ailleurs intégrée – surtout l’acupuncture – dans certains hôpitaux français dans lesquels exercent également des praticiens non-médecins. En revanche, la pharmacopée chinoise n’étant pas réglementée en France, à ce jour il est déconseillé d’y avoir recours (aucune garantie sur la provenance et la qualité des remèdes avec notamment des risques de pollution au cadmium ou autres métaux lourds). En France, le praticien de médecine traditionnelle chinoise peut donc difficilement intégrer ce pan de la médecine chinoise à sa pratique. Certaines contre-indications ou précautions peuvent exister aussi pour l’acupuncture et la pratique du qi gong ou du taï-chi.


Quelques informations utiles sur une séance avec un praticien en médecine traditionnelle chinoise.

Avec qui

La médecine traditionnelle chinoise est officiellement pratiquée par un médecin ou par des sages-femmes pour l’acupuncture obstétricale. Il existe en effet certaines contre-indications ou précautions importantes à connaître en acupuncture notamment (certains points sont interdits aux femmes enceintes ou à piquer dans un certain sens pour favoriser l’accouchement ou au contraire dans l’autre pour éviter une fausse couche). Même les pratiques comme le qi gong ou le taï-chi ne sont pas à prendre à la légère et il importe d’être encadré par un professionnel de santé sérieux, car pour certains mouvements il existe des contre-indications (hypertension par exemple). Egalement, de nombreux praticiens en médecine traditionnelle chinoise, notamment acupuncteurs, exercent sans être médecin mais après avoir été formés durant de nombreuses années à la MTC en France et ou en Chine notamment. La plupart sont très sérieux et maîtrisent parfaitement cet art. La profession n’étant pas encore réglementée, c’est au patient patient d’évaluer le sérieux du praticien qu’il consulte.

Ce qui est important de retenir c’est qu’un praticien non-médecin ne doit jamais interférer avec les traitements médicaux en cours, ne doit pas les faire interrompre ni les modifier. Le praticien doit toujours agir en complémentarité. En outre, le praticien doit être déclaré fiscalement, doit pouvoir prouver ses formations et doit avoir une assurance responsabilité civile professionnelle s’il est sérieux (même si faute de réglementation aucune obligation légale n’existe). Il peut faire partie d’une association ou d’un syndicat professionnel.

Déroulement d’une séance

Le praticien échange avec  le consultant sur son environnement familial, social et de travail, ses rythmes de vie, alimentation, ses antécédents personnels et familiaux….

A partir de l’observation, le praticien de médecine traditionnelle chinoise non-médecin va évaluer la qualité énergétique de son client sans jamais poser de diagnostic médical, car l’approche de la médecine traditionnelle est une approche globale de l’individu.

Le médecin lui pourra poser un diagnostic médical sur son patient.

Ensuite, en fonction de la personnalité de son consultant, le praticien choisira les outils les plus adaptés (digitopuncture, moxibustion, alimentation, techniques corporelles comme le Gi Gong, acupuncture…) pour apporter une réponse énergétique.

Tarifs

De 60 à 150 € pour 1 heure de consultation pouvant inclure une séance d’acupuncture. La consultation médicale, pratiquée par un médecin, peut être remboursée sur les bases des tarifs de la sécurité sociale et complétée par quelques mutuelles. En revanche, la pratique du qi gong, du tai-chi et les massages thérapeutiques chinois,  moxibustion  ne sont pas pris en charge, sauf dans certains services hospitaliers.

Pour les praticiens non-médecins, de plus en plus de mutuelles procèdent à des remboursements. Il appartient donc au patient de vérifier si sa mutuelle procède ou non au remboursement des prestations effectuées par des non-médecins.

En vertu du code de la consommation, les tarifs doivent être affichés pour les médecins et non-médecins.


Praticiens en médecine traditionnelle chinoise dans les 10 plus grandes villes de France