Description de la discipline Méthode Mézières

La Méthode Mézières : détendre les muscles pour apaiser les douleurs

La Méthode Mézières est une thérapie holistique de rééducation posturale qui vise à relâcher les tensions des muscles pour soulager les douleurs. Cette méthode, créée par la kinésithérapeute Françoise Mézières, considère que les muscles du corps sont liés les uns aux autres et forment une chaîne musculaire qui est influencée par les tensions qu’une personne accumule tout au long de sa vie. La méthode Mézières considère aussi que le corps et les émotions sont liées, car un traumatisme qu’il soit physique, psychique ou émotionnel, crée des tensions et des rétractions musculaires qui peuvent engendrer des douleurs de compensation (scolioses, lordoses, tassements, déformation de la colonne). Tout en aidant le patient à prendre conscience de son corps, la méthode Mézières va travailler les chaines musculaires pour les allonger, les détendre et les réharmoniser. La thérapie travaille de pair avec la respiration du patient, car celle-ci influence la posture et l’énergie corporelle, via la cage thoracique et la colonne vertébrale.


Une séance avec un kinésithérapeute mézièriste : pour qui, pour quoi ?

La méthode Mézières considère que tout traumatisme engendre une chaîne de réactions de défense, qui entrainent des tensions musculaires, déforment le squelette et génèrent des douleurs. La thérapie est fondée sur le principe que si un problème concerne un endroit du corps, il peut se répercuter à un autre, plus ou moins éloigné. La thérapie Mézières va permettre d’échapper au rétrécissement musculaire et de remonter aux origines de la douleur en empruntant la chaîne musculaire. La thérapie Mézières s’adresse plus particulièrement aux personnes souffrant de douleurs de dos, de problèmes de déviations de la colonne vertébrale, de névralgies, de certaines pathologies respiratoires ou de tensions dues au stress. Parce qu’elle nécessite une participation active du patient et une réelle implication et motivation de celui-ci, la méthode Mézières n’est pas indiquée pour les jeunes enfants qui sont moins coopératifs. En effet, la thérapie oblige le patient à s’engager dans un processus qui peut être long, avec de nombreuses séances. Elle est déconseillée aux femmes enceintes, ainsi qu’aux personnes souffrant de lourdes pathologies ou d’infections.


Quelques informations utiles sur une séance avec un kinésithérapeute mézièriste.

Avec qui ?

 Ce sont les kinésithérapeutes diplômés d’Etat qui pratiquent la méthode Mézières. C’est une formation spécifique de la profession, qui se fait en deux ans. Les thérapeutes pratiquent généralement en clinique et en cabinet privé, dans des centres de réadaptation, de physiothérapie et de kinésithérapie. Pour choisir un praticien, il faut s’assurer qu’il ait un diplôme en physiothérapie ou en kinésithérapie. Pour évaluer la compétence du thérapeute, il convient de se renseigner sur sa formation et son expérience. Les objectifs du thérapeute qui utilise la méthode Mézières seront de traiter une douleur au moment où elle apparaît, ou de pratiquer des séances d’entretien pour éviter la rechute, ou d’agir de façon préventive pour intervenir avant que les problèmes se déclarent.

Déroulement d’une séance

La première séance consiste toujours en un bilan, un entretien entre le thérapeute et le patient, qui va déterminer quelles sont les douleurs, les déformations, les tensions, les problèmes posturaux ou les gênes fonctionnelles dont souffre le patient. Le thérapeute va ensuite faire une série de tests localisés pour repérer les blocages, ce qui lui permet d’élaborer le programme de rééducation personnalisé. Il met alors en place une série de massages spécifiques qui vont détendre les points de douleurs. Il peut aussi pratiquer ces massages en alternance avec des mobilisations ou des étirements, ou certains gestes qui aident la respiration du patient à être plus ample, pour libérer le diaphragme et la cage thoracique. La durée d’une séance est d’environ une heure, car il faut traiter le corps dans sa globalité, tout en y intégrant l’aspect proprioceptif (prise de conscience) et éducatif pour le patient. Les exercices proposés par le thérapeute pourront être plus ou moins exigeant en fonction des capacités du patient, mais en respectant toujours la « non-douleur ».  Il est recommandé de faire une séance par semaine pour obtenir un résultat optimal. Le nombre de séances varie en fonction de la complexité de la pathologie, mais en moyenne, il faut une dizaine de séances pour obtenir des résultats.  Certaines sensations peuvent parfois se manifester durant une séance : froid, fatigue, fourmillements aux extrémités, courbatures, pleurs ou rires instantanés. Ces sensation sont généralement de courte durée et sans conséquences.

Tarif 

Une séance d’une heure coûte entre 45 et 65€. La Sécurité Sociale rembourse une partie des séances, si celles-ci ont été prescrites par un médecin. La prise en charge par l’assurance maladie se fait à la hauteur d’une séance de kinésithérapie.


Kinésithérapeutes mézièriste dans les 10 plus grandes villes de France