Description de la thérapie Naturopathie

La naturopathie : Prévenir et renforcer les capacités naturelles d’auto-guérison.

Cette approche de prévention vise à optimiser la santé globale du patient par tous les moyens naturels possibles. Si la maladie est installée, l’accompagnement cherchera à chaque fois que possible à stimuler les processus naturels de régénénescence voire d’auto-guérison. Cette médecine non conventionnelle s’inscrit dans l’esprit d’Hippocrate, médecin grec il y a 2500 ans et père de la médecine occidentale. La naturopathie s’appuie sur cinq fondements : le vitalisme (l’importance de l’énergie vitale), l’humorisme (la science qui étudie les humeurs circulantes dans l’organisme : sang, lymphe…), l’hygiénisme (la bonne hygiène corporelle et alimentaire et le contact avec la nature), le causalisme (chercher les causes profondes des troubles) et l’holisme (approche globale de l’homme). Les rôles du naturopathe sont à la fois de prévenir activement, d’éduquer à la santé, de compléter l’action du corps médical (dans le respect du diagnostic du médecin et des traitements) et de stimuler l’énergie vitale du patient en l’aidant à changer ses habitudes de vie et par des cures naturopathiques. Le Parlement européen reconnaît cette médecine non conventionnelle depuis 1997 et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) la considère comme une médecine traditionnelle au même titre que la médecine traditionnelle chinoise ou l’Ayurvéda.

 


Une séance avec un naturopathe : pour qui, pour quoi ?

La naturopathie s’adresse à tous ceux qui veulent prendre en main leur santé. Troubles de la digestion et du transit, perturbations de sommeil, troubles respiratoires, insuffisances veineuses, syndromes prémenstruels, infections urinaires à répétition, manifestations allergiques, rhumatismales, fatigue chronique ou encore déprime : le champ d’action de la naturopathie est large mais voit ses limites en cas d’épuisement du patient (son énergie vitale est alors insuffisante). Le recours à l’allopathie s’impose bien entendu en cas d’urgence et dans toutes les maladies dégénératives ou lésionnelles.


Quelques informations utiles sur une séance avec un naturopathe.

Avec qui

Contrairement à l’Allemagne, où les « Heilpraktiker », sont des praticiens de santé reconnus et intégrés au système de médecine allemand, en France, la profession est autorisée mais non réglementée. Aussi d’un professionnel à l’autre le niveau de formation connaît de fortes disparités (entre une formation de quelques semaines sur Internet et un cursus de 2 à 4 ans). La fédération française de naturopathie (Fenahman) fédère quelques écoles réputées avec un examen commun sanctionnant les études et un minimum d’heures de formation (4400 heures).

Déroulement d’une séance

La première visite chez le naturopathe est longue (environ 1h30) et débute par un bilan vital (morphologie, prise des pouls, iridologie, bilans de terrain…) durant lequel le praticien cherche à déterminer votre constitution, votre tempérament et votre vitalité. À l’issue de la séance, le naturopathe vous propose un plan d’action personnalisé (programme d’hygiène vitale) incluant en premier lieu des réglages nutritionnels ou/et des cures saisonnières mais aussi de l’exercice physique, de la relaxation, ou des respirations.

Tarifs

La consultation varie entre 60 et 100 euros et dure entre 45 mn et 1h30. Une à deux séances par an, sont souvent suffisantes. Les séances ne sont pas remboursées par l’assurance maladie mais plusieurs mutuelles les prennent en charge sur présentation d’un justificatif (facture et naturopathe diplômé enregistré au registre des naturopathes de France (Fenahman) ou à l’Omnes (Organisation de la médecine naturelle et de l’éducation sanitaire).


Naturopathes dans les 10 plus grandes villes de France