Description de la thérapie Aromathérapie

L’aromathérapie : des huiles essentielles pour combattre les maladies

L’aromathérapie est une médecine douce qui consiste à utiliser des huiles essentielles de plantes pour le bien-être et la santé. Les Egyptiens utilisaient déjà les huiles essentielles, non seulement pour embaumer leurs momies, mais aussi pour faire des fumigations, ou encore fabriquer des onguents. Les méthodes d’extraction de l’huile essentielle sont variées et ont beaucoup évolué depuis l’Antiquité. Aujourd’hui, on extrait l’huile essentielle en utilisant des corps gras, des solvants, ou encore en faisant de la distillation à la vapeur ou de l’extraction à froid. On compte près de 500 essences issues de plantes, mais dans la pratique, seulement une centaine d’entre elles sont utilisées en aromathérapie. Les principes actifs des plantes aromatiques sont en fait véhiculés par l’intermédiaire des huiles essentielles, qui possèdent des qualités d’absorption et de diffusion importantes. Il existe 4 grands modes d’utilisation des huiles essentielles dans l’aromathérapie : par voie orale, rectale, cutanée ou par les voies respiratoires. Attention, certaines huiles essentielles peuvent être toxiques, ou entraîner des irritations ou des allergies, c’est pourquoi il est recommandé de ne pas faire de l’automédication et de consulter un thérapeute spécialisé dans l’aromathérapie.


Une séance avec un aromathérapeute : pour qui, pour quoi ?

Les huiles essentielles ont en commun une forte concentration de produit actif et des propriétés antiseptiques et antimicrobiennes. En outre, chaque huile essentielle possède ses vertus spécifiques, en fonction des molécules qui la composent, pour traiter ou soulager des maux particuliers. Antalgiques, spasmolytiques, antibactériennes, anti-inflammatoires, à visée digestive, cutanée ou cicatrisante, les plantes utilisées en aromathérapie offrent une palette très large de propriétés qui vont permettre de répondre à un grand nombre de troubles et de maux. Certaines huiles essentielles sont aussi réputées agir sur le psychisme et l’inconscient et peuvent permettre de se détendre et d’apaiser certains maux psychologiques. Les huiles essentielles peuvent par ailleurs être combinées entre elles pour obtenir des synergies et avoir un effet plus important sur une pathologie donnée.


Quelques informations utiles sur une séance avec un aromathérapeute.

Avec qui ?

Les huiles essentielles sont très puissantes et certains patients peuvent présenter des réactions indésirables (démangeaisons, convulsions). De plus, certaines doses doivent être respectées strictement sous peine de devenir toxiques ; certaines précautions d’utilisation et contre-indications sont souvent inconnues du grand public et nécessitent donc la supervision d’un professionnel spécialisé dans l’administration des extraits aromatiques qui orientera et conseillera le patient sur l’utilisation et le mode d’administration des huiles essentielles. Il est impératif de consulter un thérapeute et surtout d’éviter l’automédication. Aujourd’hui, il n’existe pas de diplôme national reconnu par l’Etat, même si de grandes villes universitaires comme Montpellier, Rennes, ou Paris proposent des diplômes universitaires. Certaines formations sont destinées à des professionnels de santé, mais il existe des formations privées qui s’adressent à tous. Ainsi l’aromathérapie pourra être utilisée aussi bien dans le cabinet d’un praticien de santé conventionnel que dans celui d’un praticien en médecines naturelles (naturopathe, phytothérapeute). La profession n’étant pas encadrée, il  incombe au patient de bien choisir son thérapeute.

Déroulement d’une séance

En premier lieu, l’aromathérapeute va questionner le consultant sur ses symptômes, mais il essaiera également de préciser quel est son environnement émotionnel et psychologique. Cette phase d’écoute est très importante pour envisager le type de synergie à préparer, en fonction de la problématique identifiée. Vient ensuite une phase essentielle de la séance, où le patient va réagir à un certain nombre d’huiles essentielles que le thérapeute souhaite utiliser. Cela permet d’évaluer leur effet bénéfique potentiel. Si la réaction olfactive ou cutanée est positive, le thérapeute expliquera au patient l’action des extraits aromatiques utilisés et leurs bienfaits. En fonction des besoins, thérapeute et patient vont ensuite élaborer ensemble le programme d’accompagnement aux huiles essentielles. Cette phase d’implication du patient est primordiale pour retirer tous les bénéfices d’une séance d’aromathérapie. La participation active du consultant est indispensable, pour apprendre de son thérapeute comment manipuler lui-même les huiles essentielles dont il aura besoin une fois de retour chez lui. La suite de la séance peut varier en fonction de la pathologie, mais généralement un soin aromatique est réalisé, avec le massage d’une zone douloureuse ou affectée par un trouble. La première séance peut durer jusqu’à 1h30, temps nécessaire pour constituer le dossier du patient. Pour des questions simples sur les huiles essentielles ou des problèmes chroniques nécessitant un soin aromatique régulier, les séances durent en moyenne 30 minutes.

Tarif

Une séance d’une heure coûte entre 40 et 60 Euros et le tarif est souvent fonction de la longueur de la consultation. La Sécurité Sociale ne rembourse pas les prestations d’aromathérapie, mais par contre certaines mutuelles prennent en charge une partie du prix des consultations.


Aromathérapeutes dans les 10 plus grandes villes de France