Articles

Se libérer des traumatismes avec l’EMDR

publié le 11/12/2019 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Se libérer des traumatismes avec l’EMDR

Technique de désensibilisation par mouvements oculaires, l’EMDR atténue les séquelles des traumatismes de l’existence. Popularisée en France par le psychiatre David Servan-Schreiber, la thérapie, courte, surprend de simplicité et d’efficacité.


La technique Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) utilise les mouvements oculaires pour aider le logiciel cérébral à déprogrammer les traces traumatiques tenaces. Mise au point à la fin des années 1980 en Californie, la technique aide à supprimer les symptômes envahissants liés aux mauvais souvenirs.

Le cerveau ne peut pas digérer ce qui s’est passé

Quand un individu est confronté à un choc important, le cerveau n’est pas en capacité d’en gérer les informations comme il le fait ordinairement lorsque tout va bien. Le trauma génère une forme de sidération psychique qui bloque le traitement de l’évènement. Avec le temps, le souvenir n’ayant pu être digéré par le cortex, il investit le cerveau émotionnel et entraîne des somatisations. On parle de stress post-traumatique. Il survient chez les adultes et les enfants victimes d’agressions physiques, psychologiques et sexuelles, d’accidents, de deuils ou encore d’attentats. Le stress post-traumatique entraîne des symptômes, qu’il n’est pas toujours aisé de relier à leur véritable origine : irritabilité, angoisses, cauchemars, ruminations, isolement, état dépressif, agitation, douleurs… Devenus chroniques, ils font le lit d’autres troubles comme les phobies ou l’addiction.

Traiter les séquelles post-traumatiques même après des années

Depuis plus de trente ans, l’EMDR prouve son efficacité grâce à un protocole particulier, qui guide la personne dans un processus de résilience doux. Le praticien demande de se concentrer sur le vécu traumatique, ses aspects sensoriels les plus perturbants (image, son, odeur, sensation) et les pensées qui y sont associées. Il pratique des séries de stimulations oculaires alternées rapides : la personne suit les doigts du thérapeute, de droite à gauche. Un casque audio ou des buzzers tactiles peuvent aussi être utilisés : des signaux sonores, ou des vibrations, tantôt à droite, tantôt à gauche. Le thérapeute peut aussi tapoter, en alternance, sur les genoux de la personne en séance. Cette stimulation bilatérale permet de déplacer la donnée traumatique dans le cortex, et non plus dans le cerveau limbique afin de diminuer la charge émotionnelle liée au souvenir. Avec une autre série de stimulations bilatérales alternées, le praticien aide ensuite à associer à l’expérience une pensée positive pour faire enfin la paix avec sa douleur.

Source
• Affections psychiatriques de longue durée - Troubles anxieux graves, Haute Autorité de Santé
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/guide_medecin_troubles_anxieux.pdf


Trouver un thérapeute EMDR près de chez moi