Articles

Verrues : faire place nette

publié le 17/05/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Verrues : faire place nette

Disgracieuses mais bénignes, les verrues sont source de complexes et d’inquiétude, surtout lorsqu’elles reviennent encore et encore. Pour barrer la route au germe, pas de secret : il faut renforcer le terrain. Le magnétisme peut donner un coup de main.


Rugueuses, bien délimitées et le plus souvent indolores, les verrues résultent d’une infection au papillomavirus humain. Bien qu’elles n’entraînent pas de complications, elles restent contagieuses. Elles se transmettent par contact direct, par l’intermédiaire de peaux mortes dans les piscines et les vestiaires de sport, ou par autocontagion d’une partie à l’autre du corps. On dit que la teinture mère de chélidoine, une plante appelée « herbe à verrues », aurait la capacité de traiter l’infection. Bien qu’aucune étude ne permette de l’affirmer, certains remèdes naturels aident à assécher l’excroissance et purifier l’épiderme comme l’extrait de propolis ou les huiles essentielles. Quand ces solutions ne suffisent pas et que les verrues récidivent, le magnétiseur peut faire quelque chose.

Couper le feu

Pour le magnétiseur, la verrue peut être considérée comme un excès de feu localisé. Son travail se montre très efficace sur tous les phénomènes inflammatoires de la peau, dont il soutient la cicatrisation, comme le zona et l’eczéma. Grâce à un don développé longuement, il se relie au champ électromagnétique, un rayonnement d’ondes internes et externes propre à chaque être vivant. Son « scan » énergétique vient simplement rééquilibrer le niveau d’énergie vitale dans tout l’organisme, ce qui stimule les mécanismes d’autorégulation de ce dernier. Si la technique génère une sensation de chaleur, c’est parce qu’elle active le taux vibratoire global, chasse les blocages et amène une énergie réparatrice dans la zone infectée par la verrue. Après une séance de magnétisme, le corps possède une meilleure capacité à lutter contre les agresseurs et à éliminer les virus et les mauvaises bactéries.

Laisser aussi tomber (la verrue) dans la tête ?

Certains discours feront exister une cause psychologique à la réapparition chronique des verrues. Dans la symbolique psychosomatique du corps, la verrue serait liée à la dévalorisation personnelle, à un sentiment de honte, d’illégitimité à avancer ou un souhait inconscient de se cacher. Une angoisse qui s’exprimerait d’autant plus en fonction des endroits atteints : visage, mains, pieds. Il est délicat de prêter des causes inconscientes à une infection aussi courante que les verrues. Ce qui est sûr, c’est que, comme dans toute affection touchant à l’image de soi, la part de confiance en soi et la recherche d’un équilibre intérieur faciliteront la guérison. Les thérapies holistiques permettent de combiner soin énergétique, comme le magnétisme ou le reiki, hygiène de vie et relaxation. Elles complètent l’avis du médecin ou du dermatologue.


Trouver un magnétiseur près de chez moi
Problèmes de peau