Description de la discipline Médecine d'Hildegarde de Bingen

Rédigé par : Lucile de La Reberdière
description-de-la-discipline-medecine-dhildegarde-de-bingen.jpg

Croire aux vertus de la nature pour préserver sa santé

Première naturopathe de l’histoire, cette abbesse allemande du XIIe siècle nous a légué des connaissances médicales dont la portée visionnaire se confirme de nos jours. Entrée au couvent à l’âge de 8 ans et douée de visions dès l’enfance, elle a développé des conseils et des recettes d’hygiène de vie qui incluent l’alimentation, le respect de l’environnement et la vie spirituelle. La médecine hildegardienne offre une vision holistique et préventive de la santé. Elle a été remise au goût du jour par un médecin allemand dans les années 1950 et n’a eu de cesse de séduire jusqu’à aujourd’hui, grâce à la place centrale qu’elle accorde aux ressources thérapeutiques de la nature.


Une séance avec un praticien en Médecine de Hildegarde de Bingen : pour qui, pour quoi ?

L’approche de santé hildegardienne s’appuie sur des préceptes nutritionnels où les aliments sont présentés pour leurs vertus curatives et non selon leur teneur en calories ou en vitamines. Hildegarde de Bingen oppose deux états de santé : « bile noire » et « humeurs douces ». L’un est caractérisé par des carences ou des surcharges. Il provoque déséquilibres, intoxications et entraîne colère ou tristesse. L’autre est favorisé par ce qu’elle nomme « les aliments de la joie ». Parmi ces aliments remèdes, Hildegarde de Bingen cite les fruits et les légumes qu’elle conseille de ne pas manger crus mais également les céréales, plus particulièrement l’épeautre non-hybridé. Les plantes tiennent une place centrale dans la pharmacopée d’Hildegarde, consommées notamment sous forme de tisanes comme le fenouil, largement plébiscité. Locavore avant l’heure, Sainte Hildegarde insistait sur le fait de se nourrir près de chez soi et vantait les vertus du jeûne régulier. Elle a également mis au point des baumes, onguents, poudres et élixirs à utiliser en massages ou en cataplasmes pour traiter diverses affections. Ses recommandations médicales s’étendent aux bienfaits de la lithothérapie, de la méditation et de la musique qu’elle recommande pour harmoniser un organisme affaibli.


Quelques informations utiles sur une séance avec un praticien en Médecine de Hildegarde de Bingen

Outre ses ouvrages historiques désormais accessibles à tout un chacun (privilégiez ses écrits comme Les Causes et les Remèdes car de nombreux livres actuels ne sont pas complètement fidèles à sa vision), l’approche est enseignée au sein de l’Institut Hildegardien en Bretagne, unique centre de formation francophone à la médecine d’Hildegarde. Le lieu dispense des formations au métier de naturopathe incluant l’approche d’Hildegarde de Bingen. Il forme des Conseillers(ères) Hildegardiens(nes), destinés à travailler dans des magasins bio, centres de bien-être ou en cabinet pour le personnel para-médical. Le nombre et la durée des séances des praticiens formés est variable et coûte en moyenne 60 euros.


Références & Ouvrages

La phytothérapie selon Hildegarde de Bingen
http://medecinehildegarde.over-blog.com/

Institut Hildegardien - Centre Hildegarde de Bingen
https://www.institut-hildegardien.com/

La maison de Sainte Hildegarde 
https://www.saintehildegarde.com/prd/index.php?url=html/accueil.html

Ouvrages
L'approche thérapeutique de Hildegarde de Bingen au quotidien, de Peter Pukownik, éd. Médicis, 176 p., 13,50 €.
La petite pharmacie domestique de Hildegarde de Bingen, de Gottfried Hertzka, éd. Le Courrier du Livre, 236 p., 18,90 €.


Conseillers Hildegardien dans les 10 plus grandes villes de France