Description de la thérapie Électropuncture

L’électropuncture (ou électro-acupuncture) : Le mariage de l’électricité et de l’acupuncture contre les douleurs chroniques

Variante de l’acupuncture traditionnelle, l’électropuncture ou électro-acupuncture consiste à stimuler les points d’acupuncture par du courant électrique de faible puissance. Cette stimulation se réalise soit avec les aiguilles classiques soit sans celles-ci grâce à certains appareils récents. C’est un médecin français, le chevalier Jean-Baptiste Sarlandière (1787-1838) qui inventa cette approche il y a près de deux siècles en publiant notamment ses « Mémoires sur l’électropuncture » en 1825. Il utilisait un courant électrique à basses fréquences pour renforcer l’action des aiguilles d’acupuncture et traiter notamment la goutte ou les rhumatismes. Tombée en désuétude la technique est réapparue dans le milieu du XXème siècle avec différents médecins français et allemands (de la Fuye, Niboyet, Schmidt…). Le médecin allemand Voll (1909-1989), a quant à lui, développé une variante de l’électro-acupuncture : l’appareil qu’il a mis au point avec un ingénieur permet à la fois d’identifier des troubles et déséquilibres et de traiter au niveau des points d’acupuncture. Il a par ailleurs complété l’acupuncture traditionnelle en ajoutant plus de 1200 autres points de mesure. Avec d’autres médecins acupuncteurs, il a fondé la Société médicale internationale pour l’électro-acupuncture selon Voll (IMGEAV) qui existe toujours.

 


Une séance avec un électropuncteur : pour qui, pour quoi ?

L’électropuncture avec aiguilles a globalement les mêmes indications que l’acupuncture mais il semble qu’elle est plus particulièrement utilisée en chirurgie dentaire (anesthésies), à des fins esthétiques (réduction des rides et de la cellulite) et surtout pour soulager certaines douleurs. Le faible courant électrique diffusé au niveau du point d’acupuncture, activerait la circulation de l’énergie (Qi) et entrainerait une libération de la sérotonine et par la même un soulagement des douleurs et un effet anti-inflammatoire très rapide. Plusieurs études montrent encore d’autres applications : prévention des nausées postopératoires mais aussi réduction significative de l’anxiété, de la sensation de fatigue et du risque de dépression pour les patientes traitées pour un cancer du sein (étude publiée en juillet 2014 dans la revue « Cancer »). Les appareils d’électro-acupuncture selon Voll permettraient quant à eux, d’identifier les médicaments adaptés à un patient (homéopathie notamment) ainsi que des substances toxiques (notamment au niveau dentaire) ou de détecter des aliments ou substances allergènes…


Quelques informations utiles sur une séance avec un électropuncteur

Avec qui

S’il est tentant pour les particuliers d’utiliser des appareils d’électro-acupuncture sans aiguilles pour un usage personnel, il est préférable de consulter un vrai professionnel de médecine chinoise dûment formé, puis éventuellement d’agir sur ses conseils. La stimulation régulière de certains points est certes indolore mais non sans conséquences à long terme !

Déroulement d’une séance

Le praticien de médecine chinoise peut décider – en cas de douleurs par exemple - de renforcer l’action de certaines aiguilles sur des points spécifiques via une stimulation électrique de ces aiguilles (avec de petites pinces posées sur les aiguilles). Il peut également avoir recours à des appareils électriques sans aiguilles, intéressants pour les enfants ou les personnes qui appréhendent trop l’utilisation d’aiguilles. La plupart de ces appareils permettent également désormais de repérer les points d’acupuncture.

Tarifs

De 60 à 150 € pour 1 heure de consultation comprenant outre la séance d’électropuncture, une consultation générale en médecine chinoise.


électropuncteurs dans les 10 plus grandes villes de France