Description de la discipline Gemmothérapie description-de-la-discipline-gemmotherapie.jpg

Se régénérer à la source grâce à la médecine des bourgeons

Du latin gemmae qui signifie « bourgeon », la gemmothérapie est une branche de la phytothérapie. Elle utilise les tissus embryonnaires frais (bourgeons, jeunes pousses, radicelles) d’arbres et d’arbrisseaux pour soigner un large spectre d’affections. Déjà au Moyen-Âge, les bourgeons de pin entraient dans la fabrication de sirops expectorants, quand les traces écrites de Hildegarde de Bingen (1098-1179) mentionnent ceux de bouleau et de cassis, diurétique et anti-inflammatoire. Pourtant, ce n’est qu’à partir des années 1960 que la médecine des bourgeons se développe, grâce aux recherches d’un médecin homéopathe belge, le Docteur Pol Henry. Selon lui, les plantes utilisées en phytothérapie perdent une part de leurs propriétés lorsqu’elles parviennent à maturité. En tant que germe en croissance, le bourgeon porterait en lui le potentiel de la plante complète.


Une séance avec un praticien en Gemmothérapie : pour qui, pour quoi ?

La gemmothérapie est une approche énergétique fondée sur l’énergie vitale contenue dans la substance végétale embryonnaire, dotant le bourgeon de capacités régénératives. A l’image des graines germées, hyper concentrées en nutriments afin de pouvoir se développer, les bourgeons sont particulièrement riches en polyphénols, flavonoïdes, stérols, enzymes, oligo-éléments, vitamines, minéraux et hormones. Plante en devenir, le bourgeon présente une teneur supérieure en composés actifs et un champ d’action beaucoup plus vaste que chaque partie de la plante prise séparément. Cocktail nutritionnel et antioxydant, la gemmothérapie est une thérapie globale, de plus en plus employée par celles et ceux qui souhaitent restaurer ou agir sur les fondements de leur santé. La gemmothérapie soutient le système immunitaire, protège contre le vieillissement cellulaire, régule les troubles du métabolisme (hormonal, digestif, circulatoire). Elle offre un traitement naturel contre de nombreux maux, des rhumatismes aux troubles du sommeil, en passant par les colites ou l’eczéma.


Quelques informations utiles sur une séance avec un gemmothérapeute.

Avec qui ?

En France et en Belgique, il n’existe pas d’école spécifique à la gemmothérapie mais plusieurs formations professionnelles incluent des cours de gemmothérapie, comme l’Institut Supérieur de Naturopathie Traditionnelle (www.isnat.be), la Société belge de phytothérapie et de nutrithérapie (www.sbpn.be) ou la Fédération Européenne d’Herboristerie (www.feh.be). En France, l’IMDERPLAM à Saint Rémy de Provence propose des stages intensifs.

Déroulement d’une séance  

Le gemmothérapeute saura vous conseiller l’une ou l’autre des deux formes galéniques. L’une extraie les bourgeons sous forme de macérat glycériné : les bourgeons, récoltés au printemps, sont mis à macérer dans un mélange eau-alcool-glycérine pendant 21 jours. L’alcool permet d’extraire les principes actifs. L’eau capte les sels minéraux, tanins, vitamines hydrosolubles etc. La glycérine puise le reste, notamment les huiles essentielles. Après pressage et filtration, le produit est mis en bouteille, on l’appelle macérat-mère. Avec un taux d’alcool très bas, il et est sans effet secondaire et peut être administré aux enfants mais les femmes enceintes devront demander l’avis de leur médecin. L’autre méthode de fabrication privilégie la dilution. La solution, vendue sous l’étiquette « macérat glycériné D1 », est 10 fois plus diluée que le macérat-mère. Développée par l’homéopathe Max Tétau, la technique est rejetée par les puristes de la gemmothérapie originelle du Dr Pol Henry, car la solution ne comprend pas d’eau (uniquement de l’alcool et de la glycérine) et nécessite d’absorber davantage de gouttes par prise. Une cure de gemmothérapie est assez longue et dure en moyenne 2 à 3 mois. La gemmothérapie est un outil, utilisé par les naturopathes ou les praticiens en santé naturelle, qui pourront proposer également de la phytothérapie et/ou de l’aromathérapie. En consultation, un entretien permettra d’identifier le profil et les besoins de la personne afin de lui prescrire le(s) bourgeon(s) adapté(s), la fréquence et les dosages.

Prix

La macérat-mère est commercialisé dans les magasins bio et diététiques, autour de 26 euros les 50 ml. On trouve une gamme de gemmothérapie 100% bio, conforme aux normes de gemmotherapie de l’Association Internationale de Gemmotherapie, présidée par Philippe Andrianne en Belgique. Le macérat glycériné D1 ne se trouve qu’en pharmacie et peut être remboursé par la Sécurité Sociale. Le coût du produit s’ajoute au tarif de la consultation, variable selon les praticiens.

Références

Fédération européenne d'herboristerie
http://www.feh.be/

Ouvrages
La gemmothérapie, médecine des bourgeons, de Philippe Andrianne, éd. Amyris, 207 p., 24,50 €.
Gemmothérapie : Les bourgeons au service de la santé - Guide pratique et familial, de Stéphane Boistard, éd. de Terran, 256 p., 22 €.


Gemmothérapeutes dans les 10 plus grandes villes de France