Description de la discipline Jin Shin Jyutsu® description-de-la-discipline-jin-shin-jyutsu.jpg

La santé au bout des doigts

Transmis oralement durant des millénaires puis tombé dans l’oubli, le Jin Shin Jyutsu a été redécouvert par le guérisseur Jirô Murai et transmis à celle qui le développa aux États-Unis dans les années 1960 : Mary Burmeister. Cette méthode d’acupression japonaise consiste en un toucher spécifique de la main et des doigts pour harmoniser l’énergie et les émotions. Il se pratique essentiellement en auto-massage. Enseigné comme une « aide à soi-même », il repose sur une compréhension énergétique globale du vivant et se fonde sur les mêmes lois que l’acupuncture en Médecine Traditionnelle Chinoise. Lorsque les flux énergétiques circulent abondamment et librement, ils nourrissent l’être tout entier : le corps, le mental et l’esprit. Si ces courants sont perturbés, des blocages se mettent en place et des symptômes se manifestent. Le Jin Shin Jyutsu déverrouille ces blocages en massant des points situés dans les doigts des mains, chacun étant relié par des méridiens à des organes et des émotions. Il repose sur le pouvoir d’auto-guérison, naturellement présent en chaque individu.


Une séance avec un praticien en jin shin jyutsu® : pour qui, pour quoi ?

Le Jin Shin Jyutsu repose sur le principe d'une énergie de vie circulant à travers chaque organisme et à travers tout l'univers. En tant que terminaisons énergétiques, les mains sont dotées d'une capacité de régulation de ce courant vital. Chaque doigt étant connecté à des fonctions organiques et à un spectre d'émotions, les serrer permet de soulager des problématiques précises, de relancer la libre circulation de l'énergie et de favoriser la santé. Le pouce est lié aux troubles de l'estomac et de la rate, aux maux de tête, insomnies ainsi qu’au stress et à l’anxiété. L'index correspond aux problèmes de reins et de vessie, aux douleurs et tensions musculaires, maux de dos, douleurs dentaires et de gencives ainsi qu'à la timidité et à la peur. Le majeur est relié au foie et à la vésicule biliaire, aux douleurs menstruelles, aux problèmes visuels et sanguins, à la tension artérielle, la fatigue, la colère et les sautes d'humeur. L'annulaire est connecté au gros intestin, aux soucis pulmonaires, respiratoires, de la zone ORL, de même qu'à la tristesse. L'auriculaire renvoie au cœur et à l'intestin grêle, aux malaises cardiaques, problèmes osseux, à la confiance en soi et à l'insécurité. Sorte de réflexologie palmaire, le Jin Shin Jyutsu intègre aussi un protocole sur l'ensemble du corps. En effet, la thérapie admet l'existence de 26 « verrous de sauvegarde » de part et d'autre de la colonne (52 en tout). Lorsque nous malmenons notre corps, ils agissent comme des coupes-circuits et se ferment, accompagnés de douleurs et/ou émotions négatives. Y apposer ses mains permet alors de rouvrir le canal de circulation énergétique et de recouvrer un mieux-être global. Le Jin Shin Jyutsu offre un soin doux, très simple à appliquer, préventif ou complémentaire de tout traitement médical. Pratiqué régulièrement, il dope le système immunitaire et apaise les personnes stressées, fatiguées, sujettes à l'angoisse et à la dépression. En harmonisant l'énergie vitale, le Jin Shin Jyutsu influence donc les attitudes personnelles et invite au développement d'une meilleure conscience de soi. Cette thérapie pluri-millénaire va jusqu'à poser l'existence de 9 niveaux de profondeurs correspondant aux différentes dimensions de l'être : du corps physique, fait de matière, au corps éthérique qui relie l'individu à la source de vie. Voilà pourquoi il est davantage considéré comme un art de vivre que comme une technique mécanique.


Quelques informations utiles sur une séance avec un praticien en jin shin jyutsu®.

Avec qui ?

Pour les thérapeutes du Jin Shin Jyutsu, la thérapie permet d’entrer dans l'étude de soi. Une formation complète se fait sous forme de stages de 5 jours pour découvrir ou approfondir son concept central : « l'Aide à Soi-Même ». Jin Shin Jyutsu International assure ces formations partout dans le monde. En France, Belgique et Suisse, quelques 35 praticiens reçoivent en consultations. Ces professionnels peuvent pratiquer d’autres techniques de soin ou être spécialisés en Jin Shin Jyutsu. C’est le thérapeute qui applique les gestes spécifiques au Jin Shin Jyutsu sur le patient (sur la main et le corps entier), mais il peut lui montrer comment pratiquer seul afin de l’autonomiser dans sa démarche de mieux-être.

Déroulement d’une séance

Quand il est pratiqué directement sur la main, le Jin Shin Jyutsu peut se donner en toutes circonstances : devant la télévision, dans les transports en commun, les embouteillages, en marchant ou assis tranquillement. Son effet est cumulatif. Aussi, l'exercice peut être répété à tout moment de la journée ; l'écoute de ses besoins étant la seule condition. Il suffit de porter l'attention sur le doigt correspondant au trouble que l'on souhaite soulager. Effectuer ensuite une pression douce sur les phalanges du doigt choisi à l'aide du pouce et de l'index de la main opposée, jusqu'à sentir des pulsations fortes et régulières (après 2 à 5 minutes). Puis passer à l'autre main. Il est inutile de masser. Les doigts agissent comme des câbles de batterie, la connexion suffit.

Tarif

Le prix d’une séance n’est pas fixe et varie d’un praticien à un autre.

Références

Les carnets du bien-être
http://lescarnetsdubienetre.com/le-jin-shin-jyutsu-un-art-de-vivre-pour-se-soigner/

L'encyclopédie de spiritualité Shakti
http://revue.shakti.pagesperso-orange.fr/jin.htm

Site officiel d’information et de formations sur le Jin Shin Jyutsu
https://www.jsj.fr/origines/

Ouvrage
Jin shin jyutsu - L'art de revitaliser et d'harmoniser le corps, les émotions et le mental par le toucher, d’Alice Burmeister et Tom Monte, éd. Jouvence, 180 p., 19,50 €.


Praticiens en jin shin jyutsu® dans les 10 plus grandes villes de France