Description de la discipline Graphothérapie

Rédigé par : Lucile de La Reberdière
description-de-la-discipline-graphotherapie.jpg

L’écriture, ce miroir de la psyché

La graphothérapie est la rééducation de l’écriture. Elle s’adresse principalement aux enfants et aux adolescents, dont l’écriture est peu lisible, peu soignée, trop lente ou qui provoque des douleurs (main, poignet, bras) mais intéresse de plus en plus d’adultes.


Une séance avec un graphothérapeute : pour qui, pour quoi ?

La graphologie, qui postule que l’écriture est un révélateur de l’état interne et de la personnalité, a donné la graphothérapie. Cette dernière considère qu’une rééducation de l’écriture peut contribuer à transformer l’état psychique et les comportements. Elle peut concerner les enfants qui n’étaient pas prêts au moment de leur apprentissage de l’écriture, ceux qui traversent une période de mal-être mais aussi les enfants précoces, dyspraxiques, dyslexiques, hyperactifs... Les adultes y ont également recours s’ils veulent récupérer de la vitesse d’écriture ou après une maladie, un accident. La théorie pose que, bien que le langage appartienne à l’hémisphère gauche du cerveau, qui gouverne la rationalité, l’écriture manuscrite relève de l’hémisphère droit, associé à l’intuition. À travers elle, il serait alors possible d’entrer en contact avec les représentations inconscientes de la personne. La graphothérapie permettrait de mettre au jour des réflexes archaïques et des relations de dépendances. Généralement, adultes et enfants ne consultent pas uniquement pour un problème d'écriture mais pour apprendre à gérer des troubles affectifs ou du comportement. La graphothérapie permet de mieux se connaître, d’élaborer une écriture plus lisible, plus rapide, plus agréable mais aussi de développer de nouvelles postures et attitudes dans la vie. Elle restaure directement l’estime de soi.


Quelques informations utiles sur une séance avec un graphothérapeute

Avec un enfant, la première rencontre se passe généralement en présence des parents dans un entretien de deux heures. Le graphothérapeute évalue la situation mais c'est l'enfant qui reste décideur d’entamer la thérapie, ou non. Les séances sont hebdomadaires et s’étalent sur une année environ. La thérapie consiste à travailler d’abord en grands formats pour arriver à intégrer progressivement la motricité fine. Elle explore également la position du corps, de la main, le rythme et la gestion de l’espace. Chez les adultes, la technique emploie la graphothérapie symbolique afin d’apprendre à repérer, dans sa propre écriture, le ou les marqueurs graphiques inconscients. Par divers exercices graphiques, il s’agira de modifier l’angle des lettres, leur ajouter de la rondeur, ou s’exercer à écrire de la main opposée pour rétablir l'équilibre entre les deux hémisphères du cerveau. Plusieurs écoles permettent de devenir graphothérapeute. Les formations sont composées de cours de rééducation de l'écriture, de psychologie clinique et d'interprétation du dessin. Elles peuvent s’effectuer en école ou par correspondance.


Références & Ouvrages

Association pour une graphothérapie globale et évolutive
https://www.agge.fr/

Association des graphothérapeutes Approche Multiple européens
https://www.agame.pro/

Groupement européen des graphothérapeutes Approche Plurielle
https://www.gegap.org/

Ouvrages
La rééducation de l'écriture de l'enfant et de l'adolescent - Pratique de la graphothérapie, de  Chantal Thoulon-Page et Florence de Montesquieu, éd. Elsevier Masson, 257 p., 32 €.
Pédagogie de l'écriture et graphothérapie, de  Robert Olivaux, éd. L'Harmattan, 168 p., 18 €.


Les graphothérapeutes dans les 10 plus grandes villes de France


Confiance en soi
Échec scolaire
Éducation
Troubles du comportement
Troubles relationnels