Description de la discipline Psycho-Généalogie

Rédigé par : Lucile de La Reberdière
description-de-la-discipline-psycho-genealogie.jpg

Se libérer du poids du passé

Pratique thérapeutique récente, la psychogénéalogie se fonde sur différentes approches en psychologie dont le courant psychanalytique. Cette analyse transgénérationnelle part de l’arbre généalogique pour identifier et traiter la cause de troubles récurrents et inexpliqués. Des figures comme Françoise Dolto ont contribué à faire connaître cette pratique.


Une séance avec un praticien en psycho-généalogie : pour qui, pour quoi ?

La psychogénéalogie s’appuie sur l’idée que les traumatismes, conflits ou non-dits d’une famille peuvent entraîner des troubles dans les générations suivantes. Allergies, cauchemars, addictions, accidents mais aussi divorces ou fausses couches… des maux ou blocages peuvent avoir pour origine les problèmes de nos ancêtres. La psychogénéalogie part du principe que certaines maladies, difficultés ou situations d’échec constituent le symptôme d’un fait bloquant du passé comme un deuil non fait ou un mariage compliqué. Celui-ci peut se manifester de différentes façons et de manière inconsciente, tout au long de la filiation, souvent autour des dates importantes de la famille. On parle alors de syndrome anniversaire. Elle permet de faire le point sur sa propre place dans l’échiquier familial, de prendre conscience d’éventuels rapports de domination, d’isolement ou les zones d’ombre, de sortir des programmations émotionnelles héritées et de déposer les dettes inconscientes transmises par les aïeux. La psychogénéalogie est intéressante en cas de somatisations, de freins dans la parentalité, de situation de maltraitance, de conduite d’échec amoureux ou professionnel, de sentiment d’exclusion, de souffrance migratoire et, plus globalement, de questionnement autour de ses origines.


Quelques informations utiles sur une séance avec un praticien en psycho-généalogie.

La psychogénéalogie s’intéresse au fonctionnement du système familial. À partir de son outil principal, le génosociogramme, elle permet de rechercher les phénomènes de répétitions à travers les époques, relever les coïncidences de dates et les similitudes dans les événements de vie. Complémentaire d’un travail en constellations familiales, la psychogénéalogie se base beaucoup sur un temps de parole et emploie également d’autres outils comme le dessin, le rêve éveillé ou l’EFT (Emotional freedom techniques) pour traiter des traumatismes, y compris des années après. L’approche, globale, enclenche un processus libérateur qui ouvre sur une transformation personnelle profonde. Une dizaine de séances d’environ une heure, 1 à 2 fois par mois, peuvent être nécessaires pour mettre au jour les enjeux cachés de l’arbre généalogique et libérer une nouvelle énergie pour sa vie.


Référence & Ouvrages

Association internationale de psychogénéalogie
http://www.psychogenealogie.net/

Ouvrages
Psychogénéalogie - Guérir les blessures familiales et se retrouver soi, de Juliette Allais, éd. Payot, 304 p., 8 €.
Se libérer et guérir des blessures familiales - La psychogénéalogie, de Anne Ancelin Schützenberger, éd. J’ai lu, 256 p., 6,20 €.
Psychogénéalogie - L'héritage invisible, de Marie-Geneviève Thomas, éd. Jouvence, 95 p., 4,95 €.


Les praticiens en psycho-généalogie dans les 10 plus grandes villes de France


Addictions
Couple
Éducation
Traumatismes