Articles

Comment la fasciathérapie vous rebranche à vous-même

publié le 01/02/2019 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Comment la fasciathérapie vous rebranche à vous-même

Cette discipline encore jeune s’est déjà fait un nom parmi les professionnels de santé. Il faut dire qu’avec sa faculté à contacter les capacités d’auto-guérison de chacun, cette thérapie manuelle montre, comme nulle autre, comment le corps interagit en permanence avec l’esprit.


Les fascias sont connectés les uns aux autres. Ces tissus conjonctifs, semblables à des membranes plus ou moins élastiques, enveloppent les muscles, les articulations et tapissent le corps dans son ensemble. Leur rôle dans le mouvement, la douleur et la conscience de soi est essentiel. La fasciathérapie leur consacre une approche manuelle et gestuelle sensible, non manipulative, pour déverrouiller leurs contractures et leurs adhérences. Elle redonne au fascia sa mobilité, sa souplesse, restaure l’équilibre fonctionnel de l’organisme et relance l’énergie vitale.

Douleurs, stress… tout est connecté

Connectés les uns aux autres, les fascias forment un réseau complexe qui prend sa source dans le nombril et relie le sommet du crâne aux orteils. Cette matrice tissulaire démontrée permet d’expliquer qu’un problème dans une partie du corps puisse avoir des répercussions dans une autre zone. Leur lien étroit avec le système nerveux central explique également comment leurs tensions se trouvent impliquées dans l’anxiété et la gestion émotionnelle. Les mouvements lents et les pressions subtiles et profondes soulagent les douleurs chroniques comme l’arthrose, les rhumatismes ou la fibromyalgie mais aussi les sciatiques, lumbagos, tendinites ou torticolis. Son action est précieuse aussi pendant la grossesse ou pour venir à bout d’angoisses.

Une branche de la kinésithérapie

Élaborée dans les années 1980 par le kinésithérapeute, ostéopathe et docteur en sciences de l’éducation, Danis Bois, la fasciathérapie est aujourd’hui une spécialisation recherchée par les kinésithérapeutes, mais pas seulement. Son action attise la curiosité des chercheurs qui explorent ses applications en accompagnement de la chimiothérapie chez des patientes atteintes d’un cancer du sein. Douce et respectueuse, centrée sur le patient, la fasciathérapie crée un repos profond indispensable pour mobiliser la vitalité qui siège en soi. Si son action est sans limite, la fasciathérapie ne se substitue pas un diagnotic médical.

 

Référence
Fasciathérapie et cancer
https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Le-registre-des-essais-cliniques/Le-registre-des-essais-cliniques/Etudes-cliniques/FASCIA-Essai-randomise-evaluant-l-efficacite-de-la-fasciatherapie-en-soin-de-support-chez-des-patientes-ayant-un-cancer-du-sein-et-recevant-une-chimiotherapie-adjuvante.-essai-clos-aux-inclusions

À lire
Une thérapie manuelle de la profondeur : Méthode Danis Bois, de Danis Bois et Eve Berger, éd. Guy Trédaniel, 164 p., 13,90 €.


Trouver un fasciathérapeute près de chez moi
Trouver un fasciapulsologue près de chez moi