Articles

Nutrithérapie : coaching immuno

publié le 16/04/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Nutrithérapie : coaching immuno

« Que ton aliment soit ton médicament », lâchait Hippocrate il y a près de 3 000 ans. Depuis, le pouvoir thérapeutique des aliments fascine toujours autant. La nutrithérapie pousse encore plus loin la cuisine-santé en nourrissant le corps au niveau moléculaire.


Le développement de la biochimie à la fin du XIXe siècle a mis au jour l’existence des minéraux, des oligo-éléments et des vitamines dans l’organisme, révélant l’importance de ces éléments infimes dont la carence pouvait s’avérer mortelle. Avec ces découvertes, l’humanité a gagné en espérance de vie, mais certaines grandes maladies de civilisations se sont imposées : diabète, maladies cardiovasculaires et neurodégénératives, cancer. Puiser les nutriments essentiels dans une alimentation préventive et curative constitue une vraie solution face aux pathologies actuelles et à la crise du Covid-19 dont il est encore difficile de mesurer l’ampleur.

Rééducation cellulaire (mais pas que)

Basée sur les avancées de la médecine orthomoléculaire, la nutrithérapie repose sur une connaissance poussée de la composition des aliments et leur action au niveau cellulaire. Antioxydants, caroténoïdes, flavonoïdes, acide gras essentiels, enzymes digestives, vitamines A, C, E, K, etc., constituent autant de substances physiologiquement actives. La nutrithérapie les oriente pour aider le corps à mieux fonctionner, en compensant ses déficits nutritionnels profonds. Le nutrithérapeute réalise un bilan et apporte des corrections à l’aide de compléments alimentaires lorsque l’alimentation ne peut fournir les quantités suffisantes. L’approche aide à restaurer l’immunité, propose des techniques de coaching pour l’hygiène de vie et une éducation aux pollutions environnementales, des choix de consommation jusqu’aux modes de cuisson. Utile en cas de surpoids, de troubles de la conduite alimentaire, de fatigue et de stress chronique ou d’infections à répétition, la nutrithérapie est complémentaire des traitements médicaux en place lorsqu’elle accompagne des pathologies plus lourdes.

Comment ne pas confondre avec la nutrition, la diététique et la micronutrition ?

Aujourd’hui, l’alimentation-santé est au cœur des préoccupations, au point qu’il est parfois difficile d’y voir clair dans les différentes propositions pour améliorer ses repas. Rappelons que le diététicien est un technicien de l’alimentation. Il s’intéresse principalement aux quantités ingérées, notamment les calories, les protéines et les graisses. Il conseille sur la lecture des étiquettes de produits et les préparations culinaires. Le nutritionniste est un médecin dont la pratique concerne souvent la gestion du poids et le traitement du diabète. La micronutrition propose un rééquilibrage alimentaire avec des micronutriments plutôt que des macronutriments, c’est-à-dire des sources d’énergie. Le micronutritionniste a recours à un questionnaire et un dépistage pour déterminer le terrain de la personne. Il étudie les blocages, allergies et intolérances pour favoriser la flore intestinale et le bien-être digestif. Son approche est voisine de la nutrithérapie.

Source
• La nutrithérapie, qu'est-ce que c'est ?, Top Santé
https://www.topsante.com/medecines-douces/remedes-de-grand-mere/la-nutritherapie-qu-est-ce-que-c-est-247401
 


Trouver un nutrithérapeute près de chez moi
Alimentation
Perte de poids