Articles

Gingembre : 7 vertus incontestables

publié le 11/10/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Gingembre : 7 vertus incontestables

On le dit aphrodisiaque, mais ses effets sur la libido n’ont pas encore été démontrés scientifiquement. Tonique et stimulant à coup sûr, le rhizome le plus célèbre d’Asie vous réserve cependant beaucoup d’autres bienfaits avérés, des rhumatismes au mal des transports. Essayez vous-même !


C’est un brûle-graisse
Ingrédient phare des boissons détox après les fêtes de fin d’année ou au début du printemps, surtout quand il est additionné de quelques gouttes de citron, le gingembre contient du gingérol, une molécule à l’action très efficace contre le diabète de type 2. Une étude a également révélé que le gingembre permet d’aider l’organisme à réguler sa glycémie, une problématique importante pour les personnes diabétiques.

Il est anti-âge
Son action contre le vieillissement provient de son fort pouvoir antioxydant. Qu’il soit consommé frais (cru ou cuit) ou bien moulu, le gingembre bloque l’effet des radicaux libres sur les cellules. À l’instar du thé vert ou du cassis, il permet de lutter contre le stress oxydatif responsable des rides, mais aussi des maladies cardiovasculaires et des maladies neurodégénératives comme Alzheimer.

Il est antinauséeux
D’une manière générale, le gingembre est efficace contre les maux de ventre. Dans la médecine traditionnelle chinoise, il est conseillé pour soutenir les digestions difficiles. Râpé dans une infusion, dans un plat, ou bien confit en dessert, le gingembre soulage les nausées de la grossesse et des traitements de chimiothérapie. Sous forme d’huile essentielle déposée sur le creux du poignet, il aide à limiter les nausées en voiture.

Il soulage les troubles articulaires
Anti-inflammatoire hors pair, à quasi-égalité avec son cousin le curcuma, l’épice star est un antidouleur naturel. Si son action préventive n’a pas encore été démontrée en cas de troubles chroniques, le gingembre fait baisser l’inflammation lors des crises d’arthrose, d’arthrite, et des crampes menstruelles.

Il adoucit les maux de gorge
Grâce aux mêmes propriétés anti-inflammatoires, le gingembre apaise le feu dans la gorge en cas d’angine et de rhinopharyngite. Grand stimulant immunitaire, il aide alors à combattre l’infection et à faire tomber la fièvre s’il y en a. Comme après un repas copieux, on le consommera mélangé à une boisson chaude et accompagné de citron pour drainer les toxines hors du corps et réparer les tissus irrités de la zone ORL.

Il donne du peps aux recettes
Piquant et exotique, le gingembre accommode nombre de plats des cuisines du monde, comme les légumes au wok de la cuisine thaïe, les vinaigrettes relevées, les déclinaisons de curry ou les sushis japonais. On utilise pour cela du gingembre mariné, bénéfique à la flore intestinale. Désaltérant et réconfortant, il trouve aussi sa place dans les desserts, tels que les biscuits sablés de Noël ou le pain d’épices, et les boissons lactées inspirées du masala chai indien.


Trouver un naturopathe près de chez moi
Alimentation
Beauté
Douleurs articulaires
Immunité
Maux de ventre
Troubles ORL