Articles

Tendinite, invitation à la douceur

publié le 08/11/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Tendinite, invitation à la douceur

Aussi douloureuse que frustrante, la tendinite n’a que faire de votre impatience. La blessure impose de ralentir la cadence et de puiser la force dans un mode de vie sain, plutôt que dans la rééducation à tout prix.


Un traumatisme répété par l’exercice physique ou des mouvements inhabituels, et le tendon s’enflamme. Courante chez les sportifs, la tendinite fait mal localement, mais aussi psychologiquement, car elle peut être longue à soigner. Parfois, l’examen ne révèle aucun signe d’inflammation, mais des lésions dégénératives causées par un encrassement progressif des cellules chargées de la production de collagène notamment. Les coupables ? Des bactéries en provenance de l’intestin grêle. Mal compris, le phénomène a alors toutes les chances de devenir chronique. Si l’ostéopathie constitue un très bon premier réflexe, d’autres solutions sont à envisager pour aider l’organisme à se réparer.

Mieux manger pour mieux bouger

Qui dit encrassement dit détox. L’adoption d’une alimentation basifiante permet de réduire l’acidification du corps qui freine la bonne régénération cellulaire. Le régime Seignalet privilégie les aliments alcalinisants, favorables au renforcement des os, à la production de tissu musculaire et à la lutte contre la fatigue générale. Tout comme le régime « hypotoxique », il est riche en oméga-3, en fruits et légumes crus, en jaune d’œuf, en quinoa, en épices, en oignons et évite les laitages, les viandes rouges, les céréales des pâtes ou du petit-déjeuner, les sucres rapides ou encore le café. Drainer à l’aide d’une eau de qualité et d’infusions quotidiennes d’ortie contribuera également à la diminution, voire à la disparition, des symptômes douloureux de la tendinite inflammatoire ou d’encrassage.

Le filet de sécurité de l’homéopathie

Les granules homéopathiques vont venir agir en soutien global des systèmes musculaire et nerveux. Le praticien homéopathe proposera le traitement le mieux adapté en fonction de l’origine de la tendinite, mais on peut citer Arnica montana, qui fonctionne très bien sur les tendinites apparues après un effort soutenu, et Causticum, qui s’adapte à l’appauvrissement tendineux associé aux rhumatismes. D’autres solutions aideront à soulager les sensations de raideurs des tendons. Et parce que les techniques manuelles restent d’un grand secours en complément de ces bonnes pratiques, pourquoi ne pas essayer la méthode Mézières ou les cures thermales de rhumatologie ? Trois cent mille curistes en profitent chaque année en France. Un moyen doux (et possiblement pris en charge par la Sécurité sociale) de retrouver sa mobilité naturelle cet hiver.


Trouver un praticien en homéopathie près de chez moi
Trouver un kinésithérapeute mézièriste près de chez moi
Troubles musculaires