Description de la discipline Respiration Holotropique

Rédigé par : Lucile de La Reberdière
description-de-la-discipline-respiration-holotropique.jpg

Le souffle thérapeute

Méthode de modification de l’état de conscience, la respiration holotropique utilise le souffle et la musique pour faire surgir des images et des émotions inconscientes afin de libérer des blocages profonds.


Une séance avec un praticien en respiration holotropique : pour qui, pour quoi ?

Fondée par le psychiatre tchèque, Stanislav Grof, en 1975, la respiration holotropique appartient au courant de la psychologie transpersonnelle, qui intègre la dimension spirituelle de l’être. En étudiant les thérapies chamaniques, il découvre que les techniques de respirations dynamiques produisent des changements de conscience qui permettent d’accéder à d’autres plans de réalité. Concrètement, les respirations rapides entraînent une hyperventilation naturelle. Celle-ci modifie la composition sanguine en l’oxygénant. Ce phénomène acidifie le sang, ce qui mène à un état de conscience différent et provoque des visions. Dans de nombreuses traditions, on retrouve l’action curative du souffle pour élever le niveau énergétique et développer une plus grande vitalité. La respiration holotropique est considérée comme un voyage intérieur. Elle est comparable à la thérapie Rebirth, basée aussi sur des respirations régulières. Les expériences relatées sont le plus souvent vécues comme libératrices, et transformatrices au niveau physique, émotionnel et spirituel. La technique peut être conseillée aux personnes souffrant de phobies, d’anxiété sans raison, de stress avec somatisations.


Quelques informations utiles sur une séance avec un praticien en respiration holotropique.

La respiration holotropique se pratique généralement en groupe, au cours de séminaires résidentiels d’au moins deux journées mais des rendez-vous individuels en cabinet existent également. Des binômes sont constitués d’un « respirant » et d’un accompagnateur. La personne qui pratique la respiration est allongée sur un matelas, l’autre la soutient en restant présente auprès d’elle durant toute la session. Leur rôle s’inverse le lendemain. Plusieurs thérapeutes, formés à la méthode, encadrent le protocole et se déplacent de binôme en binôme.
La pratique démarre par une relaxation sur une musique douce et la voix du thérapeute qui guide la séance. Un travail d’acupression peut compléter la détente et la mise en circulation de l’énergie. Puis la respiration s’accélère de manière saccadée et progressive. Cette phase d’hyperventilation dure plusieurs minutes. Elle débouche sur un relâchement, des visualisations et une éventuelle extériorisation des émotions. Certaines personnes peuvent pleurer, crier, être prises de tremblements. Ces manifestations sont considérées comme normales car elles participent à l’évacuation du stress enfoui. Les thérapeutes sont attentifs et interviennent auprès des participants qui en ont besoin afin de leur apporter confiance et sécurité. Une séance peut durer plusieurs heures. Puissante et exigeante physiquement comme psychiquement, la respiration holotropique est contre-indiquée aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de problèmes cardiaques, d’épilepsie ou de pathologies psychiques. À l’inscription, un certificat médical doit être demandé. Les praticiens thérapeutes sont formés durant deux ans à des données de biologie respiratoire, de travail corporel et de clinique de la relation d’aide, entre autres modules. Le cursus est unique et certifié par le Dr Grof mais les centres de formation sont nombreux en France et dans le monde.



Les praticiens en respiration holotropique dans les 10 plus grandes villes de France


Gestion des émotions
Peurs & phobies
Stress & anxiété