Description de la discipline Rolfing® description-de-la-discipline-rolfing.jpg

Rolfing® : Se réaligner avec le Rolfing

Le Rolfing est une thérapie manuelle de réalignement postural. Il a été développé dans les années 1950 par la Docteure en biochimie américaine, Ida Rolf. Appelé aussi « intégration structurale », le Rolfing considère le corps comme un ensemble de blocs musculaires, alignés le long d’un axe central. Lorsque des déséquilibres se forment, les muscles doivent compenser vis-à-vis de cette ligne, créant tensions et douleurs. Le Rolfing est conçu comme un modelage doux, qui vise à restructurer le corps en le réalignant sur son axe central. La pratique permet de corriger les troubles musculo-squelettiques, les tensions et les mauvaises postures mais offre également un outil vers une meilleure connaissance de soi. Le Rolfing soulage les douleurs chroniques, accroît la vitalité, apporte confiance en soi et un mieux-être global.


Une séance avec un rolfer : pour qui, pour quoi ?

Le Rolfing part du principe qu’il existe un lien entre morphologie, psychologie et réactions physiologiques. Pour ses praticiens, les Rolfers, le corps garde en mémoire les expériences passées. Le mode de vie sédentaire devant les écrans, le stress et les poids existentiels impactent la façon de se tenir. L’homme et la femme du 21ème siècle sont courbés, tassés, comprimés vers le bas. Or, les chocs, les traumatismes et les mauvais vécus, physiques ou émotionnels, s’impriment dans les fascias. Ces tissus conjonctifs tapissent l’organisme et enveloppent chaque muscle. Ce sont eux aussi que l’on retrouve dans les tendons et les ligaments, extrémités fibreuses impliquées dans la mobilité articulaire et du squelette. Ensemble, les fascias soutiennent le corps tout entier. Composés de collagène, la protéine la plus abondante du corps humain, responsable de l’élasticité des tissus, les fascias sont malléables et doués de résilience. Autrement dit, ils sont capables de se restructurer s’ils sont aidés par les manipulations et les massages profonds du Rolfing, cousin de l’ostéopathie. Pour Ida Rolf, « la gravité est la vraie thérapeute » : le Rolfing aide à faire émerger la verticalité naturelle. Effectués dans une direction précise, les gestes agissent comme une rééducation fonctionnelle de la posture et du mouvement. Progressivement, ils modifient la relation du corps avec la force gravitationnelle. En reprenant conscience de son axe, le patient se redresse, retrouve son équilibre physique et mental. Il se tient droit, ne subit plus la gravité et se débarrasse de ses charges. Le Rolfing s’adresse aux personnes souffrant de troubles musculo-squelettiques, à celles qui manquent de souffle ou souhaitent développer leur conscience corporelle, mais pas seulement. La méthode attire de plus en plus de gens intéressés par le Rolfing en tant qu’outil de développement personnel.


Quelques informations utiles sur une séance avec un rolfer.

Le Rolfing s’adresse à tous : du bébé à la personne âgée. Il repose sur un protocole complet de 10 séances d’une durée de 1h15 environ, espacées de quinze jours à trois semaines. Pour chaque séance, un objectif est fixé. Les séances 1 à 3, dites « superficielles » libèrent la respiration, amènent de l’espace sur les côtés du corps et favorisent l’ancrage. Les séances 4 à 7, « profondes », cherchent à repositionner les lombaires et la tête. Les séances 8 et 10, « intégratives », approfondissent le travail en fonction des besoins du patient. S’en suit un temps d’intégration durant lequel le corps continue de se réajuster. Des sessions approfondies seront alors envisagées ou non. Le praticien travaille à partir de pressions lentes, de palpations, de mobilisations et d’étirements. Il travaille avec ses doigts, ses paumes, ses poings ou ses coudes pour assouplir les tissus mous, dans lesquels s’encapsulent blocages et tensions. Grâce à une relation de confiance essentielle, le corps peut être scanné dans sa globalité : des orteils à la boîte crânienne, en passant par le plancher pelvien et même l’intérieur de la bouche. Parce qu’il contacte la mémoire corporelle, le Rolfing peut générer des réactions émotionnelles : de la colère, de la fatigue, des larmes et même des fous rires sont un signe de libération énergétique, accueillie sans jugement par le praticien. Le Rolfing se pratique sans huile, à même la peau. Le soin se reçoit en sous-vêtements, assis ou allongé sur une table de massage. Longtemps méconnu, le Rolfing se développe doucement, notamment grâce au réseau de l’Académie francophone de Rolfing et d’intégration structurale, créée en 2013. En France, on compte 25 praticiens.

Tarif

Le Rolfing est une thérapie relativement onéreuse. Compter 100 euros la séance, en moyenne. Le Rolfing n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale, ni par les mutuelles pour le moment.

Références

Académie Francophone de Rolfing - Intégration Structurale
http://www.rolfing-afris.com/

Alternative Santé
https://www.alternativesante.fr/therapies/le-rolfing-se-realigner-sur-son-axe-interieur

Ouvrage
Rolfing - Intégration structurale, d’Hans Georg Brecklinghaus, éd. Books on Demand, 100 p., 12 €.


Rolfers dans les 10 plus grandes villes de France