Description de la discipline Relation d'aide par l’ANDC®

Rédigé par : Sabine Pinet
Libérez son potentiel avec l'ANDC® : Une nouvelle approche de relation d'aide pour une transformation personnelle profonde

Relation d’aide ANDC® : réveiller son pouvoir créateur

L’approche non directive créatrice (ANDC), est une méthode de relation d’aide qui rentre dans le champ des approches alternatives de santé. Cette thérapie – qui n’est pas une psychothérapie – ouvre un espace de parole entre un aidé et un aidant en vue de réveiller son pouvoir personnel et sa créativité. Colette Portelance, docteure en sciences de l’éducation, a créé l’ANDC en 1989. Elle est, tout naturellement, la fondatrice du Centre de formation de relation d’aide de Montréal, le CRAM.

L’ANDC : ce qu’il faut savoir

L’action de l’approche non directive créatrice porte exclusivement sur des problématiques d’ordre psychologique et, plus précisément, sur la manière d’être en relation avec soi et les autres. L’être humain est par nature un être de relation. Il prend forme à partir de l’union de deux êtres et se construit à partir des interactions familiales et sociales. Ces expériences relationnelles peuvent générer, on le sait, des conflits, des dilemmes, des manques, et conduire à une rupture avec ses émotions, ses besoins authentiques et son pouvoir personnel.

Les principes de « non-directivité » et de « créativité » favorisent et renforcent l’effet miroir de la relation thérapeutique qui se tisse entre l’aidé et l’aidant. En réalité, le rôle du praticien est de renvoyer à la personne la manière dont elle génère ses propres obstacles comme sa capacité à « créer sa vie ». Ce qui importe ici est donc la qualité du lien relationnel qui se noue. Le thérapeute se doit d’être en relation avec son client sans volonté de pouvoir, sans donner de conseils, sans le diriger. Ce dernier a ainsi l’occasion de sortir d’une posture de victime, d’être responsable et de remplacer la vigilance et la méfiance par un état de conscience dénué de jugement.


Une séance avec un thérapeute en relation d'aide par l’ANDC® : pour qui, pour quoi ?

Un praticien en approche non directive créatrice accueille, selon ses compétences, des adultes, des couples et des adolescents. En tant qu’aidant, il accompagne chaque individu, chaque aidé, vers son potentiel créateur. Les raisons qui motivent une personne à consulter peuvent être en lien avec une profonde tristesse, une forte colère, un sentiment permanent de persécution, la peur de vivre, de faire, d’oser ou encore de s’affirmer. Cette thérapie amène, chemin faisant, à une meilleure connaissance de soi. Petit à petit, l’aidé lâche les mécanismes de défense au profit d’autres qui, par exemple, le protègent. Il apprend aussi à s’affirmer sans violence. Il ose poser ses limites et formuler des demandes claires. Il se responsabilise et cesse d’attendre une réponse de l’extérieur. Le processus qui s’enclenche lors de ce travail personnel amène à une profonde transformation intérieure.

Quelques motifs de consultation :

Conflits au sein du couple, de la famille ou au travail.
• Séparation, deuil, quête de sens.
• Dévalorisation, manque d’estime de soi et perte de confiance.
• Colère, relation conflictuelle et malsaine.
• Sabotage, victimisation, perte de motivation.
• Blocages, peurs à dépasser.


Quelques informations utiles sur une séance avec un thérapeute en relation d'aide par l’ANDC®.

Déroulement d’une séance

La première consultation d’approche non directive créatrice (ANDC) est dédiée à l’expression des motivations et des intentions de l’aidé. L’aidant lui demande, ensuite, de les noter et de signer le document. Lors des rendez-vous suivants, le client se tient assis face au praticien et exprime ses difficultés. L’aidant s’appuie, lui, sur sa posture de praticien de relation d’aide de manière à créer une relation affective basée sur l’écoute empathique, le respect et la confiance. Il intervient en vue d’aider la personne à faire des liens entre un problème relationnel et un comportement, à se centrer sur son ressenti, à laisser les larmes couler. Il accompagne également la concrétisation d’actions, c’est-à-dire la réalisation des projets, des envies du client lorsqu’il se sent prêt.

Le nombre de consultations varie d’une personne à l’autre, mais il faut compter dix séances en vue de commencer à sentir les effets positifs de cette thérapie. Plusieurs modalités sont possibles : en présentiel, par Skype, par téléphone. Le processus thérapeutique reste identique.

Tarifs

Les tarifs fluctuent selon les qualifications du thérapeute et la région. Généralement, pour une heure de travail individuel, il faut compter 60 euros. Pour un couple, il faut prévoir 80 euros. Aucune prise en charge de la CPAM ou des mutuelles ne s’applique.  

Formation

L’enseignement est dispensé, sur trois ans, soit par le Centre de Relation d’Aide de Montréal® (CRAM) soit par l’École Internationale de Formation (EIF) à l’ANDC®. Le CRAM est implanté au Canada, mais l’EIF dispense des cours en présentiel à Toulouse et à Paris. Pour ceux qui sont dans l’impossibilité de se déplacer, l’enseignement se transmet par visioconférence. Pour plus d’informations, il faut contacter l’association AETRA ANDC®.   

Les personnes qui suivent ce cursus de formation le font soit dans un but de développement personnel soit à des fins professionnelles. Dans ce dernier cas, le futur praticien doit avoir suivi l’ensemble du programme de 1250 heures et avoir obtenu le certificat. Lorsqu’il l’a obtenu, il s’inscrit sur le registre de la Corporation internationale des thérapeutes en relation d’aide et des coachs (Citrac) ou intègre l’Association européenne des thérapeutes en relation d’aide selon l’approche non directive créatrice (AETRA-ANDC). Il s’engage alors à respecter le code de déontologie de l’ANDC®.   

Précautions et contre-indications

Il n’y a pas de contre-indications, mais il est toujours préférable de contacter l’AETRA-ANDC pour s’assurer de l’adéquation de la méthode avec ses besoins. Il est aussi important d’être transparent avec le praticien en cas de pathologie psychiatrique déclarée. Par ailleurs, il est recommandé de s’assurer que celui-ci possède son certificat et effectue des supervisions.


Références & Ouvrages

CRAM
https://www.cramformation.com/a-propos-du-cram/lapproche-non-directive-creatrice-andc

Association AETRA ANDC
https://aetra-andc.com/notre-approche/

Ouvrages
L'andc : La route vers soi et vers les autres, de Colette Portelance, éd. du CRAM, 19€.
Relation d'aide et amour de soi, de Colette Portelance, éd. du CRAM, 21€.
La liberté dans la relation affective, de Colette Portelance, éd. du CRAM, 19,27€.


Les thérapeutes en relation d'aide par l’ANDC® dans les 10 plus grandes villes de France


Confiance en soi
Couple
Gestion des émotions
Peurs & phobies
Traumatismes
Troubles relationnels