Description de la thérapie Art-thérapie

Art-thérapie : créer et guérir

L’art-thérapie est une thérapie basée sur la création artistique. Elle permet de mieux se connaître, afin de progresser intérieurement. Il ne s’agit pas de produire une œuvre d’art, d’être reconnu en tant qu’artiste, mais de faire surgir les sentiments que nous avons au fond de nous, afin de travailler sur nous-mêmes.

On retrouvait déjà dans la Rhétorique d’Aristote l’idée que l’art, et en particulier la tragédie, avait une fonction purificatrice, la catharsis. Dès lors que l’on nous donne à voir des situations terribles et tristes, cela nous permet d’évacuer les sentiments sombres qui nous habitent. Une expérience que nous avons presque tous faite avec la musique.

Mais c’est au XXe siècle qu’émerge l’idée de l’art-thérapie. La création, si elle est un travail difficile parce qu’elle exige un haut niveau technique et une exigence d’originalité, permet aussi à son auteur de se libérer de ses obsessions, d’extérioriser ses tourments intérieurs en les mettant en scène, de les sublimer par la représentation. Dès lors que l’on enlève de ce processus l’exigence technique, reste l’aspect du développement personnel.  

C’est à Margaret Naumburg, enseignante et thérapeute dans les années 1930, que l’on doit les premières expériences dans ce domaine. En 1967, Martin A. Fisher crée le Toronto Art Therapy Institute et en 1977 l’Association canadienne d’art-thérapie. Les premiers diplômes universitaires sont mis en place dès 1982.


Une séance avec un art-thérapeute : pour qui, pour quoi ?

L’art-thérapie nous permet de puiser autant dans notre imagination que dans notre intuition et nos émotions. Cette pratique thérapeutique nous permet de nous révéler à nous-mêmes, dès lors que nous cherchons l’expression pure et non la performance artistique.

L’art-thérapie peut donc permettre à n’importe quel patient volontaire de progresser sur lui-même. Elle est ainsi un facteur de résolution de problèmes passagers comme de problèmes plus profonds, qui demandent du temps pour être saisis et traités. L’art-thérapie permet d’extérioriser des problèmes existentiels qui n’apparaissent pas consciemment grâce à la création. C’est pourquoi elle est aussi utile pour les crises existentielles que sur le long terme.  

Elle a donné aussi de bons résultats chez des patients atteints de pathologies plus graves, telles que le stress et l’anxiété. Elle favorise les émotions positives, le stress post-traumatique, l'asthme chez les enfants, lié aussi à l’anxiété, les troubles psychiatriques, dont la dépression et la schizophrénie. Toutefois, nous ne saurions trop répéter que comme pour toute thérapie, l’art-thérapie requiert un rapport de confiance solide entre le praticien et son patient. Il est important de chercher le thérapeute qui vous correspond, et ne pas hésiter à en essayer plusieurs.


Quelques informations utiles sur une séance avec un art-thérapeute.

Avec qui

L’art-thérapeute vise à faire travailler son patient autant sur les plans physique, que psychique et social. Son but n’est pas de regarder la qualité artistique de l’œuvre, mais ce que les psychologues appellent la charge symbolique. Un peu de la même façon que l’on interprète les dessins d’enfant, mais avec la complexité de la psychologie adulte.

Les séances peuvent se dérouler seuls ou en groupe. Seul avec le thérapeute, nous ne bénéficions pas de l’émulation du groupe, et nous oserons peut-être moins, mais nous serons plus portés à la confidence, et nous chercherons plus facilement à aborder des sujets que nous aurions aurait souhaité taire autrement.

Les supports de l’art-thérapie sont aussi divers que l’art lui-même. Tous les supports sont a priori envisageables. L’essentiel est que le patient s’exprime par la création, suive ses intuitions, laisse parler son inconscient autrement que par une formulation orale « classique ». Les supports couramment utilisés sont l'écriture, la peinture, l'argile, la pâte à modeler, le collage, le dessin, la photographie, le photolangage (collage de photographies sélectionnées), les marionnettes, la vidéo, la danse, le tissu et le théâtre.

Déroulement d'une séance

L’accueil : après le discours de bienvenue et la présentation des participants, les objectifs et les règles sont définies.

Présentation des consignes : quelles sont les contraintes, les arts utilisés et le temps imparti. En général les consignes sont ouvertes, de façon à ne pas enfermer les patients, et qu’ils puissent s’exprimer. Mais le processus artistique implique par principe des contraintes.

Le temps dévolu à la création.

Le moment d’échange, où les patients s’expriment sur leur création, et sur ce que cette création a produit chez eux. Partager ce que chacun ressent sur ses créations ou celles des autres permet d’en faire émerger un ou plusieurs sens. Il ne s’agit pas d’interpréter, mais de formuler un ressenti, que le praticien précisera.

Les tarifs

Les tarifs concernant l’art-thérapie varient de 50 à 80€ pour une séance individuelle. Une séance collective coûte généralement la moitié du prix.


Art-thérapeutes dans les 10 plus grandes villes de France