Articles

Shiatsu, trouver le bon

publié le 11/02/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Shiatsu, trouver le bon

Plus qu’un massage, l’ancestral shiatsu réussit ce triplé de détendre, restaurer et rendre heureux. Béni des muscles endoloris et des soucis du cœur, il ne demande qu’à être testé. Y compris sur chaise !


Pratique millénaire, le shiatsu est un art manuel originaire du Japon. De shi « doigts » et atsu « pression », le shiatsu utilise le poids des doigts, des mains mais aussi des bras, des genoux et des pieds pour exercer des pressions stimulantes sur les points réflexes du corps. Il est très apprécié en Occident depuis de nombreuses années pour ses bienfaits sur le stress et la fatigue. D’ailleurs, de nombreuses mutuelles permettent désormais d’en rembourser les soins.

Solution alternative aux douleurs chroniques

Traditionnellement pratiqué en famille, le shiatsu pourrait ressembler à une approche principalement intuitive. Pourtant, s’il demande un certain sens du toucher juste, il repose sur un travail ostéo-articulaire précis pour relâcher efficacement les tensions les unes après les autres. Pratique de santé reconnue au Japon, le shiatsu offre un bien-être physique, psychique et émotionnel incontestable qui permet de préserver la santé agréablement. Le shiatsu détend les muscles tendus, soulage les douleurs, renforce l’immunité et rétablit une circulation harmonieuse de l’énergie. Les pressions immédiatement délassantes éliminent les blocages, accompagnées par de grandes respirations que guide le praticien attentif. Bien qu’aucune étude ne puisse attester de ces effets, le rôle profondément décontractant d’une séance de shiatsu le rend intéressant pour soulager certains troubles chroniques, notamment l’arthrose, les douleurs menstruelles, les troubles digestifs et l’anxiété.

Choisir son praticien

Il existe autant de shiatsu que de praticiens car la discipline se transmet comme un savoir souvent en fonction d’une lignée de maîtres. Pour trouver un professionnel compétent, il est important de dissocier les deux principaux courants et les cursus suivis. Le premier courant, issu d’un des fondateurs du shiatsu, Tokujiro Namikoshi, propose une approche essentiellement physiologique. L’autre s’appuie sur les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise et sa dimension énergétique. Si les manœuvres d’un shiatsu « de confort » peuvent s’acquérir en quelques jours, un shiatsu personnalisé demande plusieurs années de formation. On privilégiera les personnes ayant suivi un cursus complet. Pour s’initier aux bienfaits du shiatsu, on peut aussi tester le massage Amma, un massage assis, qui travaille directement avec les méridiens d’acupuncture et détend sans avoir à s’allonger.
 


Trouver un praticien en shiatsu près de chez moi
Douleurs articulaires
Fatigue
Maux de ventre
Stress & anxiété
Troubles féminins
Troubles musculaires