Description de la discipline Chromothérapie

La puissance intra-cellulaire de la couleur

Appelée aussi Chromatothérapie® ou Thérapie par les couleurs, elle consiste à projeter de la lumière colorée sur les différentes parties du corps pour maintenir le bon fonctionnement de l’organisme et lui apporter les compléments de lumière nécessaires à son équilibre. S’appuyant sur la dimension vibratoire du rayonnement lumineux, on peut la considérer comme une thérapie énergétique, fondée à la fois sur les savoirs antiques et sur les découvertes de la physique quantique.


Une séance avec un chromothérapeute : pour qui, pour quoi ?

Bien que plusieurs approches co-existent en matière de soin par les couleurs, toutes ont en commun de puiser dans les ressentis universels face aux couleurs. Dans la Chine et l’Egypte ancestrales, les couleurs étaient déjà utilisées pour apaiser ou renforcer un sujet malade. Si la signification d’une couleur peut varier d’une culture à une autre – le blanc, par exemple, évoque la pureté chez nous alors qu’il renvoie au deuil en Chine – la physique quantique moderne a prouvé que le corps, composé de fréquences électromagnétiques, est un champ de lumière condensée. La chromothérapie considère que chaque couleur possède une longueur d’onde qui a un effet sur l’organisme. Les couleurs en tant que telles ne soignent pas mais elles déclenchent des réactions photo-biochimiques intracellulaires spécifiques au type de couleurs utilisées. Les couleurs froides sont sédatives et calmantes. Les couleurs neutres sont nettoyantes et équilibrantes. Les couleurs chaudes sont réchauffantes et stimulantes. Les couleurs mixtes sont nutritives et correctrices. Leurs bienfaits permettent de venir à bout de nombreuses affections. Citons entre autres : l’anxiété, l’insomnie, le surmenage, les rhumatismes, inflammations articulaires, sciatique, tendinite, troubles digestifs, otites, abcès dentaires, acnée… Dans le cas d’une dépression par exemple, considérée comme une pathologie froide ou bleue, on utilisera des couleurs chaudes et stimulantes comme le orange.


Quelques informations utiles sur une séance avec un praticien en Chromothérapie

La plupart des thérapeutes en chromothérapie commencent par établir le bilan chromatique de la personne grâce à un test de ressenti face aux 8 couleurs principales, partant du principe les réactions de goût ou de rejet indiquent son profil psycho-émotionnel et ses besoins énergétiques. Certains pourront procéder aussi à un diagnostic énergétique du corps, à partir des méridiens d’acupuncture pour mieux déterminer quelle couleur viendra réchauffer ou apaiser quelle zone. La lumière colorée est projetée au niveau de la peau, des articulations, des organes, des points d’acupuncture ou des chakras, durant plusieurs secondes à quelques minutes. La chromothérapie peut utiliser des lampes ou des stylets lumineux pour des zones très précises et les appareils sont équipés de filtres protecteurs pour les yeux. Lors de la séance qui n’excède pas 45 minutes en général, le patient est allongé et détendu dans une pièce noire. Une ou plusieurs séances peuvent être nécessaires. La pratique est aujourd’hui de plus en plus intégrée à d’autres formes de soin tels que la thalasso thérapie. Différentes structures forment à cette thérapie. Parmi elles, le C.E.R.E.C (Centre Européen de Recherche sur l’Energétique et la Couleur) forme et recense des praticiens en chromothérapie. Leurs tarifs sont variables.

Lucile de La Reberdiere


Chromothérapeutes dans les 10 plus grandes villes de France