Description de la discipline Ayurvéda

Rédigé par : Lucile de La Reberdière
description-de-la-discipline-ayurveda.jpg

Vivre en équilibre avec soi

Médecine de l’Inde ancienne, l’ayurvéda compte parmi les systèmes thérapeutiques les plus anciens et les plus complets au monde. Développé il y a 5000 ans, ce savoir ancestral répond aujourd’hui aux préoccupations de santé modernes. L’OMS reconnaît d’ailleurs l’ayurvéda comme véritable « méthode de soin » depuis 1982. A la fois médecine traditionnelle et philosophie, on la traduit en sanskrit par « science de la vie ».


Une séance avec un praticien en ayurvéda : pour qui, pour quoi ?

L’ayurvéda considère le caractère unique de chaque individu. Approche holistique, elle soigne l’être humain dans sa globalité en liant la santé du corps à celle de l’esprit et inversement. L’ayurvéda repose sur l’équilibre de trois énergies fondamentales, nommées « doshas » : vâta, pitta et kâpha. Leur répartition va déterminer la constitution d’une personne. Il est normal que l’un des trois doshas soit plus important que les autres. Ces doshas sont déterminés par des facteurs physiologiques (âge, morphologie, type de peau, psychisme) et par des facteurs externes (environnement, entourage, profession). Par exemple, une personne est dite « kapha » quand elle est de corpulence importante, que sa digestion est plutôt lente et qu’elle éprouve des difficultés au changement dans sa vie. Une personne dynamique, qui occupe un poste de manager, s’énerve facilement et souffre d’inflammation intestinale sera plutôt « pitta ». Les personnes « vâta » sont souvent cérébrales, rêveuses voire « dans la Lune », très minces, de nature stressée avec une tendance au grignotage. Chacune d’entre elle possède aussi les deux autres doshas, en proportion moindre. Ce trépied énergétique est soumis à un équilibre instable puisque fluctuant tout au long de la vie. L’ayurvéda établit un diagnostic et cherche à rééquilibrer ces 3 doshas sur la base de la constitution du patient. En ayurvéda, c’est la proportion équilibrée des doshas qui permet d’éviter la maladie. L’ayurvéda est d’abord une médecine préventive.


Quelques informations utiles sur une séance avec un praticien en Ayurvéda.

L’ayurvéda réserve une place centrale à l’alimentation. Selon elle, ce sont des choix inappropriés de nourriture qui causent la maladie. Les médicaments ne sont pas utiles si l’alimentation n’est pas équilibrée. En fonction de la constitution de chacun, l’ayurvéda propose une diététique qui participe au retour à l’équilibre, au mieux-être et maintient la santé. L’ayurvéda favorise les éléments dits « purs » car ils nourrissent le corps et purifient l’esprit (fruits, légumes, céréales complètes…). Elle dosera de manière personnalisée ceux qui nourrissent le corps mais « éteignent » le mental (viandes, œufs, fromages, café, épices…) et proscrira l’alcool ou les aliments fermentés. L’ayurvéda comprend également l’hygiène du corps par le massage. Un thérapeute ayurvédique prodigue différents massages traditionnels. Le massage Shirodhara, qui laisse couler un filet d’huile tiède sur le front, est indiqué pour apaiser un mental agité. Basti est un soin localisé, à l’aide d’une pâte de farine de pois chiche, pour travailler sur des zones douloureuses. La technique Nadi Swedana est une application locale de vapeur adaptée aux problèmes articulaires. La cure Panchakarma est, quant à elle, un processus de purification complet, recommandé pour détoxiquer le corps à chaque changement de saison. La palette de soins de l’ayurvéda est très large et peut inclure aussi la pratique du yoga et de la pensée positive. Ils sont donnés dans le cadre d’un suivi personnalisé. Il existe de nombreuses écoles en France (répertoriées sur www.ayurveda-france.org). Certaines formations préparent uniquement au massage ayurvédique, d’autres au conseil en nutrition ayurvédique. La formation complète d’un praticien expert dans l’ensemble des soins ayurvédique dure 3 ans. Des stages complémentaires en Inde sont un plus, non négligeable. Il n’y a pas de diplôme officiel donc pas de reconnaissance juridique du praticien en ayurvéda. Ses prix sont donc libres et très variables.


Références & Ouvrages

Ayurveda en France - L'association des Professionnels en Ayurveda
https://www.ayurveda-france.org/praticiens/-L-Ayurveda-l-essentiel-.html

Open university Yoga & Ayurvéda
https://www.tapovan.com/

Bouddhisme Université
http://bouddhisme-universite.org/ayurveda/

European Ayurveda Association
http://www.euroayurveda.eu/

Ouvrages
Ayurvéda - Science de l'auto-guérison, de Lad Vasant, éd. Guy Trédaniel, 191 p., 18 €.
Ayurveda, l'équilibre de la vie, de Partap Chauhan, éd. Le Courrier du Livre, 322 p., 21,30 €.
L'ayurvéda dans mon assiette, de Cécile Bollengier-Lusinchi, éd. Akinomé, 144 p., 25 €.


Praticiens en ayurvéda dans les 10 plus grandes villes de France