Articles

Blessure émotionnelle : la part lumineuse en soi

publié le 09/04/2020 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Blessure émotionnelle : la part lumineuse en soi

Soulager les blessures émotionnelles fait peur car il est moins risqué de les enfouir que de chercher à les guérir. Pourtant, sortir de l’ombre certaines souffrances peut aider à se réconcilier avec son enfance.


Quand une émotion difficile revient jour après jour depuis de nombreuses années, on peut se dire qu’elle fait partie de notre personnalité. On peut aussi y voir le rappel chronique d’une blessure qui ne demande qu’à être pansée pour enfin disparaître. La compréhension des blessures émotionnelles permet d’apprendre à les accepter et s’en libérer. Au bout du chemin, la clé d’une nouvelle version de soi-même.

Réconforter l’enfant en soi

« Je suis quelqu’un de très fier » ;  « c’est vrai que je n’aime pas qu’on me dise ce que j’ai à faire » ; « à quoi bon tout ça », peut-on entendre parfois. Colère, frustration, besoin de contrôle, anxiété maladive : certains sentiments gouvernent la façon de vivre au point de résonner avec fatalité. Barrages contre le déferlement de la souffrance, les émotions négatives forment un mécanisme de défense psychique. Salvatrices en surface, elles emprisonnent dans le passé la possibilité de les dépasser, car elles s’enracinent souvent dans l’enfance. À l’âge où l’individu ne possède pas encore les ressources pour s’autonomiser émotionnellement, les traumatismes, agressions, chocs et paroles blessantes impriment son développement psycho-affectif, et conditionneront plus tard son rapport aux autres et à la réalité.

Les 5 blessures principales

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice correspondent aux blessures émotionnelles les plus courantes, bien qu’elles touchent chacun de manière différente. Parce qu’il est rarement aisé de regarder en face certains souvenirs, l’accompagnement d’un professionnel aide à mettre à distance l’émotion mais aussi à la transformer en force. Des pratiques telles que l’hypnose, la psychanalyse ou le reiki permettent ainsi de sublimer l’expérience en accédant à la part lumineuse de la souffrance. Si une relation d’aide auprès d’un thérapeute offre le cadre recommandé pour soulager les blessures émotionnelles, désirer prendre soin de l’enfant d’autrefois reste la première étape essentielle vers la résilience. Ce pas appartient à chacun.

À lire
Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même, de Lise Bourbeau, éd. Pocket, 249 p., 7,60 €.
 


Trouver un hypnothérapeute près de chez moi
Trouver un psychanalyste près de chez moi
Gestion des émotions
Traumatismes