Articles

Diabète, la nature a encore la solution

publié le 18/01/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Diabète, la nature a encore la solution

Cette maladie a connu ces dernières années une augmentation phénoménale et sera sans doute « la » maladie la plus répandue du début du 21e siècle si bien qu’on prévoit 300 millions de diabétiques dans le monde d’ici à 2025 ! Pour contrer le phénomène, limiter le pré-diabète et vivre toutes ces années en bonne santé, la phyto est d’une grande aide.


Alimentation riche en sucres, stress et sédentarité ont eu raison de nos pancréas d’individus modernes. Banalisé, le diabète ne doit pas être pris à la légère car en empoisonnant le sang, ses complications sont sérieuses : troubles cardio-vasculaires, perte de la vue notamment. Le diabète de type 2 est sa forme la plus répandue. Contrairement au diabète de type 1, il ne s’installe pas brutalement mais résulte d’un dérèglement long et silencieux. C’est le stade pré-diabétique, caractérisé par un index glycémique à jeun situé entre 1,10 g/l et 1,25 g/l. La bonne nouvelle – car il y en a une – c’est qu’il est possible d’éviter la maladie car elle reste essentiellement provoquée par une mauvaise hygiène de vie.

Le réflexe phyto

En complément d’une activité physique et d’une réforme alimentaire qui permettront d’éviter les sucres, y compris les sucres lents du pain et des pâtes, le premier bon geste sera de puiser dans les plantes dites « antidiabétiques » : l’ail et l’oignon. Qu’on se rassure, il reste ainsi possible de continuer à se faire plaisir à table grâce à un régime méditerranéen sain et gourmand où ces bulbes tiendront une place de choix. Moins connu mais intéressante pour ménager le pancréas, c’est le galéga. La plante contient un alcaloïde, la galégine, qui réduit le taux de sucre dans le sang. On pourra aussi se tourner vers la myrtille dont la feuille contient naturellement du chrome, un oligo-élément indispensable dans la sécrétion des enzymes digestives de la glande chargée de digérer les sucres.

Oui mais l’envie de sucré ?

On sait que le sucre raffiné est un poison et que les alternatives naturelles comme les sirops d’agave ou d’érable lui sont préférables. Malheureusement, leurs index glycémiques variant considérablement d’un mode de fabrication à un autre et le miel ayant une charge glycémique trop forte, ils sont aussi à éviter quand on veut limiter les risques de diabète. Quant au xylitol et à la stévia, en vogue depuis quelques années, ils ne sont pas nocifs tant qu’ils sont bruts or ils sont souvent vendus sous forme raffinée… En fait, la seule solution est de se passer des sucres, et c’est ce que permet une plante passionnante, très utilisée dans la cuisine ayurvédique : le gymnéma, qui a fait l’objet de nombreuses recherches ces dernières années. On a identifié dans ses feuilles des saponines, capables de couper l’envie de sucré. Le contenu de la gélule déposé sur la langue met fin en une minute à toute envie irrépressible de douceur. Imparable. Demandez conseil à votre naturopathe pour les cures de gymnéma.

Source
• Les 9 meilleurs aliments anti-diabète, Top santé
https://www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/diabete/aliments-anti-diabete-13611


Trouver un phytothérapeute près de chez moi
Trouver un naturopathe près de chez moi
Trouver un diététicien près de chez moi
Immunité
Troubles cardio-vasculaires