Articles

Maladie de Parkinson : ce que peut l’hypnose

publié le 12/04/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Maladie de Parkinson : ce que peut l’hypnose

Démontrés par des études scientifiques, les bienfaits de l’hypnose ericksonienne sur la maladie de Parkinson permettent de limiter les symptômes et la prescription de médicaments, tout en renouant avec sa force intérieure. Un trio gagnant sur la maladie.


Passé un certain âge, les maux qui font souffrir reçoivent principalement des réponses médicamenteuses aux effets délétères en cas de comorbidité, c’est-à-dire lorsque plusieurs troubles se trouvent associés. C’est particulièrement le cas chez les personnes touchées par une maladie neurodégénérative. Or, certaines approches alternatives apportent un soulagement adapté aux symptômes invalidants qui accompagnent le déclin cognitif.

Demander l’aide de l’inconscient

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique dégénérative associant différents symptômes tels que le tremblement de repos et l’akinésie (une lenteur au mouvement). Causée par une altération des circuits dopaminergiques dans le cerveau, la pathologie se caractérise par une atteinte des neurotransmetteurs et entraîne de fréquents troubles de la motricité, du sommeil, de la mémoire et de l’humeur. La maladie de Parkinson perturbe l’organisme et déstabilise la personne, touchée par un sentiment d’injustice, une peur de l’échec et des émotions négatives. Grâce à son lien direct avec l’inconscient, réservoir illimité de ressources archaïques, l’hypnose permet d’accompagner la personnalité démunie, de réduire les douleurs et de réadapter les déficiences fonctionnelles grâce à un état modifié de conscience.

Amélioration de la qualité de vie, pour les malades et pour les proches

Des bases neuroscientifiques valident aujourd’hui l’action complémentaire de l’hypnose dans le traitement de la maladie de Parkinson. Des séances peuvent être proposées pour mieux gérer l’inconfort d’un ou plusieurs symptômes, notamment la douleur, les tremblements et la dyskinésie (les mouvements anormaux involontaires). La suggestion hypnotique favorise le travail de rééducation de la marche, de l’équilibre, de la voix et des actions quotidiennes comme de manger seul. Des observations cliniques rapportent également l’intérêt de l’hypnose sur l’anxiété et la symptomatologie dépressive des patients parkinsoniens, mais aussi sur la qualité du sommeil. La pratique peut être proposée à tous, par des médecins ou des praticiens indépendants, quels que soient l’âge, l’évolution de la maladie ou le traitement pharmacologique en place. L’hypnose représente un moyen naturel et sans danger de mieux vivre avec la maladie et de nourrir la confiance en soi. À ce titre, elle constitue un soutien précieux pour les aidants familiaux.

Sources & références
Association France Parkinson
https://www.franceparkinson.fr/  
• Amélioration de la qualité de vie du patient parkinsonien par la suggestion hypnotique : Évaluation des paramètres fonctionnels, ScienceDirect
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S003537871730276X