Articles

Constipation : des laxatifs naturels sous la main

publié le 10/05/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Constipation : des laxatifs naturels sous la main

Fibres, pruneaux, eaux minérales sulfatées… Vous avez tout essayé mais rien n’y fait ? Pour ne plus laisser la constipation vous gâcher la journée, essayez cette combinaison agréable de massage et de mucilages. Explications.


Certaines circonstances expliquent assez facilement qu’une constipation puisse survenir, comme une alimentation riche en sucres raffinés (y compris le pain et les pâtes), le syndrome du côlon irritable, la grossesse, le manque d’activité physique, certains médicaments ou, tout simplement, le fait de ne pas se trouver chez soi quand on a besoin d’aller aux toilettes. Pour bien traiter la constipation, il convient d’identifier si sa cause est mécanique ou psychologique, mais, en prévention, on pourra toujours adopter deux astuces, bénéfiques au mental comme au côlon.

Graines libératrices

Deux plantes sont reconnues pour leurs qualités régulatrices en cas de constipation chronique. La première a même reçu la validation de l’OMS comme solution naturelle à plusieurs troubles intestinaux. Riche en fibres solubles, le psyllium blond libère un gel au contact de l’eau dans le tube digestif. Nommé « mucilage », il humidifie les selles qui ont tendance à s’assécher lorsque le transit s’arrête. Le psyllium permet de relancer le péristaltisme tout en apportant de bonnes bactéries à la flore. Sa gelée entraîne avec elle les toxines accumulées par la putréfaction et adoucit les parois enflammées du gros intestin. Sa cousine, la graine de chia, libère aussi cette substance gélatineuse. C’est elle qui donne aux selles bloquées la consistance nécessaire pour aider les muscles lisses à reprendre leurs mouvements d’élimination. Sous forme de poudre à boire pour l’un et de graine entière à intégrer dans un yaourt pour l’autre, le tégument de la graine de psyllium et la graine de chia remplacent délicieusement les laxatifs aussi express qu’agressifs.

Automassage, la voie du lâcher prise

Tous les naturopathes vous le diront : « déféquer c’est se détendre ». L’évacuation n’est possible – complètement – que lorsque l’organisme est relâché. Aller à la selle tous les jours ne signifie pas forcément que l’on n’est pas concerné par la constipation, car une partie des selles peut rester « en attente » si des tensions psychiques ou viscérales sont présentes. Éliminer est un processus global qui implique la tête et le ventre. La médecine traditionnelle chinoise accorde une grande importance à cette étape qui doit prendre la forme d’un rituel avec soi-même, au même titre que l’hygiène corporelle. L’automassage est un moyen de prendre soin de cette étape souvent taboue qu’est le traitement de nos déchets. Résidus alimentaires, émotions : la technique du Chi Nei Tsang détoxifie les organes et libère des trop-pleins d’hier. Au même titre que se rendre au petit coin à heure fixe, le massage quotidien des organes internes permet d’éduquer et de stimuler son côlon. La pratique est intéressante chez les personnes qui « n’habitent pas » leur ventre, ou souffrent d’une peur de perdre ou de manquer, en les reconnectant à un besoin archaïque.


Trouver un phytothérapeute près de chez moi
Trouver un praticien en chi nei tsang près de chez moi
Maux de ventre